Offshoring: de nouvelles incitations pour booster la compétitivité du secteur | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Tetouan shore

Tétouan Shore.

© Copyright : DR

Offshoring: de nouvelles incitations pour booster la compétitivité du secteur

Par Ismail Benbaba le 11/02/2021 à 18h16

Kiosque360. Le secteur va bénéficier de nouvelles incitations du gouvernement pour l’aider à amorcer une nouvelle phase de développement et de croissance.

aA

De nouvelles incitations sont désormais offertes à l’offshoring, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison de ce vendredi. Le quotidien indique ainsi que dans ce sens, une nouvelle circulaire du chef de gouvernement a pris effet depuis le début de cette année. En clair, cette circulaire prévoit «une offre concernant notamment la formation, l’amélioration de la compétitivité et la mobilisation d’unités industrielles intégrées et réservées aux activités de l’offshoring tout en disposant de structures d’accueil et de télécommunications aux hauts standards».

 

Notons que l’objectif est de «réaliser et consolider l’attractivité de la destination du Maroc pour les affaires et son positionnement parmi les pays leaders en offshoring». On apprend que le gouvernement prévoit une période de transition en vertu de cette circulaire. «Elle s’étale de la date de la signature de la convention ou du mémorandum d’entente à la date de livraison des locaux ayant fait l’objet de contrat avec les entreprises par le biais des unités industrielles intégrées réservées aux activités d’offshoring, tel que prévu par le contrat de promesse de location», précise Aujourd’hui Le Maroc, qui fait remarquer que ces mesures d’incitation interviennent en pleine période croissance du secteur.

 

Notons dans ce sens que le Maroc se positionne comme destination compétitive et attractive de par sa position géographique stratégique, ses atouts culturels et linguistiques et la qualité de ses ressources humaines. A tout ceci s’ajoutent la compétitivité de ses infrastructures destinées à l’accueil et aux télécommunications ainsi que l’amélioration de son climat d’affaires qui s’adapte de plus en plus aux normes internationales.