Le360 Actualités Maroc

ع
ompic

Les bureaux de l'Ompic à Rabat.

© Copyright : DR

Plus de 48.000 entreprises créées à fin juin, voici leur répartition par secteurs, selon l'OMPIC

Par Safae Hadri le 05/08/2022 à 19h31

La dynamique entrepreneuriale s'est confirmée au cours du premier semestre de l’année. Pas moins de 48.001 entreprises ont été créées au Maroc à fin juin 2022. Le point sur les secteurs les plus attractifs.

aA

Près de 48.001 entreprises ont vu le jour durant les six premiers mois de 2022, selon les dernières statistiques du baromètre de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), dont 33.529 entreprises personnes morales et 14.472 entreprises personnes physiques.

 

Par secteur, le commerce englobe l’essentiel des nouvelles créations avec un total de 61,83%, suivi du bâtiment et travaux publics (BTP) et activités immobilières (21,19%) et les services divers (16,98%). 

Auto-entrepreneur: plus de 88.000 nouveaux adhérents au régime en 2021 

 

Par forme juridique, 50,1% des nouvelles entreprises morales ont été créées sous formes de sociétés anonymes à responsabilité limitée (SARL). Les sociétés à responsabilité limitée à associé unique (SARLAU) arrivent en deuxième position avec une part de 43,6% contre 5% pour les sociétés anonymes.

 

Le nombre total des entreprises personnes morales créées jusqu'en 2022 au Maroc s’élève ainsi à 802.971, alors que le nombre total des entreprises personnes physiques créées à ce jour au Maroc a atteint 1.227.081.

 

Au total, le secteur du commerce s’accapare près de la moitié des entreprises marocaines (44,99%), suivi du BTP et activités immobilières (15,42%), les services divers (12,36%), les industries (9,23%), les transports (6,81%), les hôtels et restaurants (5,1%), le secteur des TIC (4%), l’agriculture et la pêche (1,4) et les activités financières (0,69%).

L'OMPIC lance une étude sur les incidences économiques de la contrefaçon au Maroc 

 

Pour ce qui est des radiations, l’Office en a recensé 3.787 depuis le début de l’année. En tout, 32,8% de ces entreprises radiées se trouvent dans la région de Casablanca-Settat, 16,6% à Marrakech-Safi, 14,7% à Rabat-Salé-Kénitra, 9,9% à Fès-Meknès et 9,8% à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

 

Par secteurs, l'essentiel des entreprises qui ont cessé leur activité opéraient dans le secteur du commerce (31,3%), suivi des services (21,3%), le BTP et les activités immobilières (21,2%), l’industrie (7%), les transports (6,7%).