Prix de l’immobilier: après la stagnation, la baisse | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Immobilier
© Copyright : DR

Prix de l’immobilier: après la stagnation, la baisse

Par Rachid Al Arbi le 19/08/2021 à 00h25

Kiosque360. L'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) du deuxième trimestre 2021 ressort en baisse (-5,4%) après une stagnation durant le premier quart de l’année.

aA

La tendance est à la baisse pour le prix de l’immobilier. «Après avoir stagné au premier trimestre, les prix de l'immobilier affichent une baisse entre avril et juin. Faut-il attendre un peu avant d'acheter pour profiter d'un éventuel fléchissement des prix?», s’interroge Les Inspirations ECO dans son édition du 19 août. Le quotidien, qui se base sur les tendances prévisionnelles des prix publiés par Mubawab, estime que «les prix des appartements à Casablanca augmentent de 0,03% en août et baissent de 0,04% en septembre». Le repli serait bien plus important pour le prix des appartements à Rabat, 5,89% au mois de juillet 2021. «En revanche, la tendance pourrait s’inverser sur les 2 derniers mois du troisième trimestre avec une hausse respective de 0,34% et 0,60%», précise le journal.

 

Il estime qu’à Agadir, la baisse des prix serait de 0,32% en septembre après deux hausses successives en juillet et août. Le quotidien note que «ces prévisions peuvent être fluctuantes et ne pas suivre la tendance indiquée au vu de l'instabilité du marché et du contexte actuel». Ceci dit, il se réjouit d’un ratio offre/demande toujours positif et d’un potentiel de croissance toujours existant. «La proportion de la demande par rapport à celle de l’offre est concrètement avantageuse pour de nouvelles opportunités de croissance».

 


Pour ce qui est de l’indicateur de BAM, l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) semble confirmer la tendance baissière puisqu’il recule de 5,4% au deuxième trimestre. Le quotidien explique cette tendance par «des baisses des prix du résidentiel de 5,6%, des terrains de 5% et des biens à usage professionnel de 7,3%». Il évoque un chiffre clé de 10.200 DH comme étant «le prix moyen du m² des appartements au Maroc», en repli trimestriel de 2,12% alors que l’offre sur les appartements neufs et anciens a reculé de 4,42% durant le dernier trimestre et la demande de 1,86%». Face à ce recul des prix, «le nombre de transactions a connu une progression de 18,8%, recouvrant une hausse de 22% pour les biens résidentiels et de 29,2% pour les terrains et une baisse de 20,7% pour les biens à usage professionnel».