Programme Intelaka: plus de 1.900 entreprises et 28.000 emplois créés au 15 novembre | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al-Maghrib point de presse Rabat 22 sept 2015

Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al-Maghrib.

© Copyright : Le360

Programme Intelaka: plus de 1.900 entreprises et 28.000 emplois créés au 15 novembre

Par Amine Kadiri le 24/11/2020 à 11h51

Invité ce matin de la commission des finances de la chambre des représentants, le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a livré un bilan d’étape du programme Intelaka dédié au financement des TPE et des jeunes porteurs de projet.

aA

Le volume des crédits octroyés dans le cadre du Programme intégré d’appui et de finances des entreprises, baptisé programme «Intelaka», lancé en février 2020 sous l’impulsion du roi Mohammed VI, a atteint 1,9 milliards de dirhams au 15 novembre 2020, révèle le gouverneur de la Banque centrale. Un total de 9.443 projets ont ainsi pu bénéficier de ces financements.

 

Près d’un quart des projets financés l’ont été dans le monde rural. 47% des bénéficiaires sont des auto-entrepreneurs, tandis que 53% d’entre eux sont des très petites entreprises (TPE). Au total, le programme Intelaka a permis la création de plus de 1.900 entreprises et 28.000 emplois.

Financement des startups: la relance du programme Intelaka, une aubaine pour les jeunes entrepreneurs

 

Selon le gouverneur de la Banque centrale, le programme a été quelque peu freiné dans son élan à cause de l’état d’urgence sanitaire et des mesures de confinement. Il a appelé dans ce sens les différents partenaires à redoubler d’effort pour en assurer la réussite. Il a notamment insisté sur la nécessité d’accompagner davantage les porteurs de projet, en particulier en matière de formation.

 

Le programme Intelaka couvre à la fois une offre de prêt bancaire d’un montant pouvant atteindre 1,2 million de dirhams à des taux plafonnés à 2% pour le monde urbain, et 1,75% pour le monde rural.

 

Pour les start-ups, l’Etat accorde une avance complémentaire sans intérêts, d’un montant maximum de 50.000 dirhams. L’enveloppe dédiée à cette offre avoisine les 57 milliards de dirhams, assortie d’un fonds de garantie de 8 milliards de dirhams sur trois ans.