Le360 Actualités Maroc

ع
Cable électrique sous-marin - Cable HDVC - XLCC - Projet Xlinks

Un cable sous-marin de type HDVC, fabriqué par la compagnie britannique XLCC.

© Copyright : XLCC / Linkedin

Projet de câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni: Octopus Energy conclut un partenariat financier avec Xlinks

Par Amine Kadiri le 13/05/2022 à 15h49 (mise à jour le 13/05/2022 à 15h51)

Le groupe britannique spécialisé dans les énergies renouvelables, Octopus Energy, a annoncé un partenariat financier et stratégique avec Xlinks, la start-up britannique qui ambitionne de construire une centrale solaire de plus de 10 GW dans le sud marocain, destinée à alimenter le réseau britannique via un câble sous-marin de 3.800 km de long.

aA

Un nouvel acteur entre en scène dans le projet Xlinks. Il s’agit d’Octopus Energy, un groupe technologique britannique d'énergies renouvelables spécialisé, fondé en 2015.

 

L’entreprise basée à Londres a annoncé dans un communiqué publié sur son site Internet avoir conclu un partenariat financier et stratégique avec Xlinks, la start-up britannique présidée par Sir Dave Lewis.

 

Xlinks, rappelons-le, ambitionne de fournir au Royaume-Uni de l’électricité verte produite et stockée au Maroc, grâce à l’installation d’un gigantesque parc solaire et éolien dans la région de Guelmim-Oued Noun, qui sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km.

 

L’investissement d’Octopus dans ce projet, dont le montant n’a pas été dévoilé, marque le début du partenariat entre les deux sociétés, souligne le communiqué, qui précise que d'autres investissements sont en cours de discussion.

Projet Xlinks: le plus long câble sous-marin du monde, devant relier le Maroc au Royaume-uni, sera fabriqué en Ecosse 

 

«Le Maroc vise à devenir un leader mondial de l'énergie solaire, possédant déjà certains des plus grands parcs solaires au monde. Il y aura d'énormes avantages économiques pour les deux pays, Xlinks apportant des emplois dans l'énergie verte et l'ingénierie au Royaume-Uni et au Maroc», indique Octopus Energy dans son communiqué.

 

«Ce projet est magique car il s'agit d'une technologie éprouvée, à une échelle énorme, et ambitieuse. La révolution des énergies renouvelables ne vient pas de commencer, elle s'accélère désormais à un rythme sans précédent pour le bien des personnes et de la planète», a commenté Greg Jackson, fondateur d'Octopus Energy Group.

 

«Ce partenariat présente une énorme opportunité de réduire considérablement la facture énergétique du Royaume-Uni. L'investissement démontre l'ambition de Xlinks et d'Octopus d'offrir une énergie moins chère et plus verte au consommateur britannique», a de son côté affirmé Simon Morrish, PDG de Xlinks.

 

Octopus Energy - Xlinks - Projet Xlinks - Maroc - Royaume-Uni - Interconnexion électrique
© Copyright : Octopus Energy

 

 

Le partenariat financier conclu entre Octopus Energy et Xlinks intervient au moment où cette dernière active les discussions avec ses potentiels investisseurs pour financer le développement de son projet révolutionnaire estimé à 16 milliards de livres sterling (200 milliards de dirhams). Xlinks dit avoir d’ores et déjà sécurisé les sites de fabrication des futurs câbles sous-marins qui serviront à transporter l’électricité entre le Maroc et le Royaume-Uni.

 

La start-up britannique a déjà reçu l’engagement du Maroc à mettre à sa disposition une réserve foncière de 150.000 hectares dans la région de Guelmim pour accueillir la ferme solaire photovoltaïque, les éoliennes ainsi que la batterie de 5 GW destinée au stockage de l’énergie produite sur le site.

Financement du projet Xlinks: la startup britannique active les discussions avec de nouveaux investisseurs 

 

Le projet Xlinks est présenté par ses concepteurs «comme une nouvelle installation de production d'électricité entièrement alimentée par l'énergie solaire et éolienne, combinée à une installation de stockage de batteries. Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim-Oued Noun, il couvrira une superficie d'environ 1.500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km».

 

A en croire les projections de Xlinks, ce projet qui devrait mobiliser un investissement global de 22 milliards de dollars générera 10,5 GW d'électricité zéro carbone à partir du soleil et du vent pour fournir 3,6 GW d'énergie fiable pendant plus de 20 heures en moyenne par jour.

 

Cette production permettra d’alimenter plus de 7 millions de foyers britanniques d'ici 2030. Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8% des besoins en électricité de la Grande-Bretagne.

 

Le 22 avril dernier le fabricant de câble anglais XLCC, a annoncé que l’usine qui fabriquera les câbles sous-marins reliant le Maroc au Royaume-Uni pour transporter l’électricité entre les deux continents sera construite à Hunterston, en Ecosse.