Le360 Actualités Maroc

ع
ONEE

Poteaux de distribution de l'électricité de l'ONEE (illustration). 

© Copyright : DR

Provinces du Sud: environ 30 milliards de dirhams d’investissement mobilisés par l’ONEE depuis 1975

Par Ismail Benbaba le 22/11/2021 à 22h00

Kiosque360. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il s’agit des provinces du Sud du Royaume. Depuis 1975, en effet, environ 30 milliards de dirhams y ont été mobilisés par l’ONEE. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

aA

Un investissement global d’environ 30 milliards de dirhams a été mobilisé par l’ONEE pour les secteurs de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement dans les provinces du Sud depuis le retour de ces régions à la mère patrie en 1975, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison de ce mardi 23 novembre. «Depuis le retour de nos provinces du Sud à la mère patrie en 1975, de grandes réalisations ont été accomplies au niveau de l’Eau, de l’électricité et de l’assainissement pour un investissement global qui avoisine les 30 milliards de dirhams sur les trois secteurs», a précisé Abderrahim El Hafidi, DG de l’ONEE, en marge du 1er Forum MD Sahara, organisé récemment à Dakhla.

 

«En 1975, la puissance installée ne dépassait pas 7 mégawatts (2 mégawatts à Laâyoune et les 5 restants répartis sur les différents sites). Actuellement, grâce à ce qui a été réalisé pour couvrir l’ensemble des provinces du Sud, elle dépasse les 1.700 mégawatts, dont plus de 1.300 mégawatts provenant de l’énergie renouvelable», poursuit le quotidien. Le DG de l’ONEE souligne aussi que les énergies renouvelables dans les provinces du Sud ont un potentiel énorme dans la mesure où elles constituent des facteurs de charge qui permettent aujourd’hui de positionner le Maroc au niveau international en matière de compétitivité des kilowattheures.

 

Dans le secteur de l’eau, le débit de production avant la récupération des provinces du Sud ne dépassait pas 5.000 mètres cubes par jour. La capacité a significativement augmenté aujourd'hui: il existe 15 stations en l’occurrence, dont 7 de dessalement et les autres de déminéralisation. «Cela a permis aux provinces du Sud d’avoir une capacité de production qui dépasse 160.000 mètres cubes/jour. Ce sont là des investissements de classe mondiale qui ont permis aux provinces du Sud, notamment les grandes villes comme Laâyoune et Dakhla, d’avoir une attractivité remarquable pour les investisseurs nationaux et étrangers», a assuré le DG de l’ONEE.

 

Par ailleurs, sur le plan national, on note que l’Office poursuit ses investissements. Ainsi, en 2019 par exemple, l’Office a mobilisé un budget de 8,4 milliards de dirhams en matière d’investissements, dont 4,1 milliards de dirhams pour l’électricité et 4,3 milliards de dirhams pour l’activité eau potable et assainissement liquide. Soulignons qu’en ce qui concerne le domaine de l’électricité, les investissements de l’ONEE ont notamment permis de répondre aux besoins en énergie électrique, de renforcer le réseau de transport et de distribution de l’électricité et de généraliser l’électrification en milieu rural.