Le360 Actualités Maroc

ع
Fatim-Zahra Ammor - Ministre du Tourisme de l'Artisanat et de l économie sociale et solidaire - ESS - Tourisme

Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire.

© Copyright : MAP

Relance de la destination Marrakech: la ministre du Tourisme à la rencontre des opérateurs, ces 13 et 14 janvier

Par Safae Hadri le 13/01/2022 à 17h12

Fatim-Zahra Ammor est attendue ce jeudi 13 janvier 2022 à Marrakech. Jusqu'à demain, vendredi, la ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire s'attellera à y rencontrer des opérateurs touristiques, pour discuter des perspectives d'une relance pour l'ensemble des métiers liés à la chaîne de valeur du tourisme.

aA

Cette visite à Marrakech de la ministre et de membres de son équipe rapprochée, d'une durée de deux jours, vise avant tout à activer le lancement de certains projets structurants, mais permettra aussi de s’entretenir avec les autorités locales et des professionnels du tourisme sur les perspectives d'une relance post-Covid de la destination, explique le ministère dans un communiqué.

 

Accompagnée du directeur général de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), Imad Barrakad, le directeur de l'Office du développement de la coopérative, Youssef Hosni, et de la directrice de la Stratégie, de la programmation et de la coopération du département de l’Artisanat, Asmae Kadiri, Fatim-Zahra Ammor doit visiter plusieurs projets d’investissement, dont le site du futur Palais des congrès et Centre d’Exposition, le nouvel ensemble d’artisanal, mais aussi un nouveau centre de formation aux métiers de l’artisanat de même que la très prisée zone de Sidi Ghanem, véritable vitrine de l’artisanat à Marrakech.

Plan de relance du tourisme: les opérateurs de Marrakech trépignent d’impatience

 

La visite de la ministre du Tourisme, accompagnée de sa garde rapprochée, lui permettra aussi d'aller à la rencontre de professionnels du tourisme, mais aussi de resposnables locaux, ceux qui dirigent les centres provinciaux du tourisme à Marrakech-Safi, de même que les présidents d'associations régionales, sans oublier les administrateurs du Centre régional du tourisme (CRT). But affiché de ces nombreuses discussions: les moyens à même d'envisager l’avenir du tourisme dans la région, dans le contexte d'une sortie de crise. 

 

Fatim-Zahra Ammor doit aussi, au cours de cette visite à l'agenda décidément très chargé, se rendre dans le village d’Aït Ourir, à près de 50 km de Marrakech. La ministre, qui est aussi en charge du portefeuille de l'Economie sociale et solidaire (ESS), y évaluera les efforts qui ont été entrepris par les gestionnaires d'une coopérative.

 

Fenn Nassij, qui œuvre dans ce douar, a bénéficié du programme «Morafaqa», et emploie aujourd'hui dans ce village pas moins de 180 personnes, dont 80% de femmes, précise à cet égard un communiqué du ministère du Tourisme, de l'artisanat et de l'ESS.