Reprise du tourisme: comment le Maroc compte rassurer la France | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Touristes
© Copyright : DR

Reprise du tourisme: comment le Maroc compte rassurer la France

Par Rachid Al Arbi le 16/09/2020 à 22h23

Le marché français est le premier marché émetteur de touristes pour le Maroc. Le directeur général de l’Office national marocain du tourisme était donc présent à l’assemblée générale des entreprises du voyage pour rassurer les opérateurs. L’occasion également de rencontrer les principaux

aA

Le Maroc tente de rassurer la France pour relancer le tourisme national embourbé dans une crise sans précédent. Dans son édition du jour, Les Inspirations Éco annonce qu'Adel El Fakir, directeur général de l’Office national marocain du tourisme  (ONMT), s’est  rendu, lundi et mardi, en France, premier marché émetteur de touristes vers le royaume, pour rencontrer les principaux producteurs et distributeurs de voyage, ainsi que les représentants des corporations.

 

Il affirme que l’objectif était de rassurer les prescripteurs de voyages français et de rencontrer des Tours opérateurs (TO) français (Karavel, Fram, Promovacances et NG Travel). Le journal évoque également des réunions des TO en ligne comme Perfect Stay et Voyage Privé, mais surtout la participation à l’assemblée  générale des Entreprises du Voyage (EDV) où le DG de l'ONMT a pu, comme le note Les Inspirations Éco, écouter les besoins de ces prescripteurs et les rassurer sur la destination Maroc afin qu’ils reprogramment le pays dans leurs catalogues pour les prochaines saisons.  Il envisage, à ce titre, la réactivation des partenariats avec les producteurs et distributeurs de voyages.

 

Le quotidien rappelle dans ce contexte que la reprise de l’activité se fait toujours attendre, en l’absence d’ouverture des frontières et de reprise des vols réguliers. «Jusqu’à présent, les personnes désireuses de se rendre au Maroc doivent se munir d’un test Covid-19 négatif dont la date de validité ne dépasse pas 48h et d’une réservation confirmée auprès  d’un  hôtel ou d’une invitation de la part d’une entreprise au Maroc», précise-t-il.

 

Aujourd’hui, l’objectif est clairement de «préserver la perception positive que le Maroc a, à l’international, d’un pays safe, de sécuriser l’avenir en convaincant les TO de garder le Maroc en tête de liste dans leur agenda et de préserver les capacités de sièges auprès des compagnies aériennes». Ce qui devrait aboutir «à des partenariats de reprise avec les principaux donneurs d’ordre internationaux et les compagnies aériennes». La France reste le principal marché émetteur de touristes vers le Maroc, avec plus de  4,2 millions arrivées en 2019, soit 31% de parts de marché. Alors que le Maroc est la première destination des voyageurs français hors Europe.