Retraites: Boussaid veut passer à la deuxième phase de la réforme | www.le360.ma

ع
Mohamed Boussaid

Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des finances.

© Copyright : Dr

Retraites: Boussaid veut passer à la deuxième phase de la réforme

Par Fayçal Ismaili le 09/01/2018 à 21h41

Kiosque360. Le dernier conseil d’administration de la Caisse marocaine des retraites a été l’occasion, pour le ministre des Finances, d’appeler à la poursuite de la réforme du régime des pensions civiles. Les détails.

aA

Le ministre de l’Economie et des finances a insisté sur l’importance de la poursuite de la mise en œuvre progressive de la réforme paramétrique du régime des pensions civiles, annonce Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 10 janvier. Et d'ajouter que Mohamed Boussaid a lancé l’alarme lors de la 4ème session du conseil d’administration de la Caisse marocaine des retraites, qu’il a présidée.

 

En dépit de l’importance de cette réforme, elle reste insuffisante pour assurer la pérennité du système. Ainsi, le lancement d’une deuxième phase pour la création du pôle public s'impose. C’est ce qu’a indiqué le grand argentier du royaume qui a également rappelé le contexte historique ayant donné lieu à des engagements contractuels entre l’Etat et la Caisse. Il a, de même, mis en avant les résultats probants de ce mode de gestion qui a renforcé la réforme de planification stratégique adoptée par la CMR.

 

Le contrat-programme 2018–2020 devrait s’inscrire dans la même logique, puisqu’il vise essentiellement à mettre en place une stratégie de digitalisation, une gestion plus efficace des ressources et l’élargissement de l’étendue des partenariats de la Caisse, afin de permettre une modernisation de ses mécanismes de fonctionnement et de gestion.

 

Les travaux du conseil d’administration de la CMR ont notamment porté sur les orientations générales du projet de ce contrat-programme qui repose sur les quatre axes que sont la gouvernance, le client, le système d’information et de gestion, ainsi que la gestion des ressources.