Royal Air Maroc: lancement imminent d’une nouvelle ligne directe reliant Casablanca à Koweït City | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Abdelhamid Addou

Abdelhamid Addou, PDG de la RAM.

© Copyright : DR

Royal Air Maroc: lancement imminent d’une nouvelle ligne directe reliant Casablanca à Koweït City

Par Wadie El Mouden le 18/09/2019 à 14h44

L’annonce en a été faite par le PDG de Royal Air Maroc, lors de la 15e édition des "Mardis du Tourisme", aujourd'hui à Casablanca. Abdelhamid Addou s'est longuement attardé sur le plan de développement de la compagnie, qui s'apprête à signer un contrat-programme décisif avec l'Etat. Les détails.

aA

Royal Air Maroc compte pas moins de 15 nouvelles destinations desservies rien que depuis 2015. Mais elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et s’apprête à ouvrir de nouvelles lignes dans les mois qui viennent.

 

Si l’on sait déjà que la nouvelle ligne Casablanca-Pékin sera opérationnelle le 16 janvier prochain, le PDG de RAM a révélé, ce mardi, le lancement imminent de vols directs entre Casablanca et Koweït City. Le360 a ainsi appris que le vol inaugural de cette nouvelle ligne est prévu au mois de décembre prochain.

Officiel. Royal Air Maroc lance une ligne directe reliant Casablanca à Pékin 


Présenté hier devant un parterre d’acteurs touristiques, le plan de développement de RAM accorde une importance particulière au renforcement des destinations nationales et internationales.

 

«Il existe un vrai potentiel à l’ouest. Nous allons continuer à investir sur le marché des Etats-Unis et celui de l’Amérique du Sud», a affirmé Addou. Sur le marché européen, le transporteur public compte mettre le paquet sur deux principaux marchés émetteurs de touristes, à savoir l’Allemagne et l’Angleterre.

 

S’agissant de l’Afrique, après l’échec annoncé de la ligne Casablanca-Naïroubi, le plan de développement de RAM prévoit d’explorer de nouvelles destinations. Addou cite comme exemples Addis Abeba, Dar Essalam, Abuja et n’exclut pas l’éventualité d’une ligne directe vers l’Afrique du Sud, «quand les choses se [seront] stabilis[ées] entre nos deux pays».

 

De nouvelles lignes domestiques sont également à l’étude, apprend-on du PDG de RAM qui veut multiplier les bases aériennes avec des programmes de vols point à point. Il évoque au passage une expérience lancée récemment au niveau de la région du Nord où le nombre de vols desservant les villes de Tanger, Nador, Oujda et d’Al Hoceima est passé de 19 à 55 pendant la pointe. «Je pense que ça va donner de bons résultats», a-t-il poursuivi, sur un ton optimiste.