Sahara: phosboucrâa recrute 500 jeunes issus de la région de Laâyoune | www.le360.ma

ع
Phosboucraa OCP Laayoune
© Copyright : DR

Sahara: phosboucrâa recrute 500 jeunes issus de la région de Laâyoune

Par Younès Tantaoui le 27/07/2016 à 13h54

Le processus de sélection et de recrutement des 500 premiers jeunes, en vue de leur formation pour répondre aux besoins futurs de Phosboucrâa, est clôturé. Cette sélection s'est faite exclusivement auprès des jeunes de la région de Laâyoune, chef-lieu du Sahara marocain.

aA

Le vaste programme d’investissement lancé par le souverain à Phosboucrâa en février dernier vient de franchir une étape importante. Le processus de sélection et de recrutement de 500 jeunes, en vue de leur formation, vient en effet d’être achevé.

 

Selon des sources locales, tous les candidats recrutés pour ce programme sont issus de la région de Laâyoune, conformément aux orientations initiales du projet. Ces dernières prévoyaient, en effet, de répondre aux besoins du nouvel investissement en ressources humaines qualifiées issues des régions du sud du royaume.

 

Les 500 jeunes sélectionnés vont ainsi bénéficier d'un programme de formation dans les métiers de la production, de la chimie industrielle, de la maintenance et du génie civil.

 

Pour rappel, le roi Mohammed VI avait donné le coup d’envoi à un programme d’investissement de 17 milliards DH à Phosboucrâa. Il s'agit de la construction d’un complexe de production d’engrais, d’une unité de traitement et d’un nouveau wharf (port).

 

Le but final est de créer tout un tissu industriel régional autour du nouveau complexe, ce qui permettra de générer des milliers de nouveaux emplois au profit des populations locales.

 

D’après les mêmes sources, «l’opération de sélection s’est passée entièrement à Laâyoune. Les candidats disposant de profils recherchés ont été classés par emploi selon les résultats obtenus aux tests psychotechniques et de connaissances métiers passés sur ordinateur et aux entretiens avec les jurys professionnels».

 

Pour assurer encore plus de transparence dans le processus de sélection, l’équipe dédiée à cet effet n’a, à aucun moment, disposé des données personnelles des candidats et le travail technique de sélection se faisait sur une base de données codifiée. Ceci a permis un traitement équitable pour chaque dossier déposé, précisait-on.

 

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que cette sélection n’est qu’une première étape avant le recrutement de l’ensemble des ressources humaines dont aura besoin le projet de Phosboucrâa. En effet, d’autres opérations complémentaires seront lancées pour satisfaire ces besoins, «et ce, au fur et à mesure de l’avancement de la réalisation des projets», nous explique une source proche du dossier.

 

En attendant, les 500 jeunes déjà recrutés devraient bénéficier d’une formation alternée de vingt-deux mois partagée entre les Centres de développement des compétences du Groupe OCP et les stages pratiques dans les unités industrielles. In fine, ils renforceront les équipes de Phosboucrâa qui sont déjà estimées à plus de 1.700 employés en exercice, dont la majorité est également originaire de la région de Laâyoune.

 

L’objectif final est de consolider le positionnement de Phosboucrâa comme l'un des plus grands employeurs au niveau local et un contributeur majeur à la vie économique et sociale de la région.