Le360 Actualités Maroc

ع
Secteur minier
© Copyright : DR

Secteur minier: Un nouvel appel à la concurrence à vocation artisanale lancé

Par Ismail Benbaba le 21/09/2021 à 23h18

Kiosque360. Les investisseurs sont exhortés à s’intéresser davantage au secteur minier. D’ailleurs, l’Etat vient de procéder au lancement d’un nouvel appel à la concurrence à vocation fortement artisanale.

aA

Après la finalisation du plan minier, l’Etat  passe à l’acte et procède au lancement d’un nouvel appel à la concurrence à vocation fortement artisanale, nous apprend Les Inspirations Eco dans sa publication de ce mercredi22 septembre. Notons qu’il s’agit  des zones minières de Tafilalet et Figuig, qui s’étalent sur une superficie de 60.000 km2.

 

Le quotidien fait remarquer que jusqu’à présent, l’activité minière artisanale au sein de cette région minière s’est faite sur la base des autorisations délivrées par les administrations compétentes et portent sur l’exploitation des minerais de plomb, du zinc et la barytine. Les Inspirations Eco fait remarquer que les motifs qui justifient le nouvel appel à concurrence qui a été lancé résident essentiellement dans le retard considérable accumulé au fil des années en matière de recherche et de prospection minière.

 

On apprend que les investissements attendus devront en premier lieu assurer la mise en valeur de l’activité minière artisanale. L’objectif principal recherché consiste à créer une synergie entre les différents intervenants dans le processus de l’exploitation, pour que les sociétés de différentes tailles puissent surmonter les défis auxquels ils sont confrontés. Le journal indique que la principale exigence imposée aux investisseurs est la sauvegarde des intérêts des artisans, essentiellement pour booster l’activité et créer un effet d’émulation à même de permettre le développement de l’activité artisanale.

 

Rappelons que les régions minières de Tafilalet et Figuig sont régies par la loi 74-15 ayant mis en place les bases légales permettant de combiner la nécessité de les ouvrir à de nouveaux investisseurs, mais aussi la protection des droits acquis des artisans miniers. Force est de noter que les potentialités minières de cette région névralgique au sein de la carte minière du pays montrent que les investissements projetés auront un impact direct sur la dynamique que connaît le secteur minier à l’échelle nationale. 

 

Les Inspirations Eco indique aussi qu’un nouveau mode de contractualisation sera instauré, à travers la conclusion de conventions entre l’investisseur, l’Etat et les artisans miniers dans les zones où s’exerce l’activité minière artisanale, ainsi que la finalisation de contrats spécifiques pour les zones où l'activité artisanale n’est pas exercée. Soulignons que l’appel à concurrence, nouvellement lancé, porte sur 361 zones minières, avec une commission qui sera mise en place pour l’examen des dossiers d’investissements déposés. Il est à noter aussi que les contrats tripartites exigés pour la sauvegarde des intérêts des artisans devront précéder toute démarche d’exploitation.