TGR: le déficit budgétaire s’est établi à 40,6 milliards de dirhams à fin août 2021 | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Déficit budgétaire
© Copyright : DR

TGR: le déficit budgétaire s’est établi à 40,6 milliards de dirhams à fin août 2021

Par Fayçal Ismaili le 12/09/2021 à 18h39

Kiosque360. A fin août 2021, la situation des charges et ressources du Trésor se solde par un déficit budgétaire de 40,6 milliards de dirhams contre un déficit de 43,6 milliards de dirhams un an plus tôt. Une situation dévoilée par la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Les détails.

aA

Dans son Bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d'août, la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) indique que la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 40,6 milliards de dirhams  à fin août 2021, contre un déficit de 43,6 milliards de dirhams à fin 2020. Ce déficit tient compte d’un solde positif de 11,1 milliards de dirhams dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 13 septembre.

 

Autre information révélée: la hausse de 4,4% des recettes ordinaires brutes à 167,5 milliards de dirhams, en raison de la baisse de 1,9% des impôts directs et de 20,6% des recettes non fiscales, combinée à la progression de 32,6% des droits de douane, de 18,8% des impôts indirects et de 20,1% des droits d’enregistrement et de timbre.

 

Quant aux dépenses émises au titre du budget général, elles ont enregistré une hausse de 1,4% comparé à fin août 2020, s’établissant à 249,3 milliards de dirhams à fin août 2021. L’explication? L’augmentation de 7,7% des dépenses de fonctionnement, conjuguée à la diminution de 0,4% des dépenses d’investissement et de 11,8% des charges de la dette budgétisée, comme le relaie le journal, précisant que la baisse des charges de la dette budgétisée est due à la perte de vitesse (-21,2%) des remboursements du principal (30,1 milliards de dirhams) et la hausse de 3,8% des intérêts de la dette (23,7 milliards de dirhams). 

 

Dans son bulletin, le TGR fait également savoir que les CST ont réalisé des recettes de 74,1 milliards de dirhams, compte tenu des versements reçus des charges communes d’investissement du budget général pour 16,3 millairds de dirhams, et d’une recette de 3,6 milliards de dirhams au titre de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus instituée par la loi de Finances 2021.