Tourisme: 56 projets de plus de 1,7 milliard de dirhams en cours de réalisation dans la région Fès-Meknès | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Tourisme Fès
© Copyright : DR

Tourisme: 56 projets de plus de 1,7 milliard de dirhams en cours de réalisation dans la région Fès-Meknès

Par Le360 (avec MAP) le 29/12/2020 à 11h04

Un total de 56 projets d’un investissement de 1,715 milliard de DH (MMDH) sont en cours de réalisation dans la région de Fès-Meknès, a indiqué le délégué régional du tourisme à Fès, Ahmed El Khemlichi.

aA

Ce responsable régional, qui s’exprimait lors d’une rencontre régionale à Fès sur l'instauration d’un plan de relance du secteur touristique à l’échelle de la région, a précisé que ces projets renforceront la capacité d'accueil des structures hôtelières, avec 4.444 lits supplémentaires.

 

Ces divers chantiers, a-t-il ajouté, se répartissent entre les villes de Fès, avec 17 projets d’un coût global de 894 millions de DH, Meknès (10 projets-193MDH), Ifrane (19 projets-277MDH), Moulay Yaacoub (3 projets-174MDH) et Taza (1projet-3MDH), outre les provinces d’El Hajeb et Sefrou, avec respectivement 4 projets (163 MDH) et 2 projets (11 MDH).

Vidéo. Nouvel an sous couvre-feu à Marrakech: d’énormes pertes pour le tourisme

 

Le délégué régional du tourisme à Fès a, d’autre part, fait remarquer que "la crise liée à la pandémie de la Covid19 a entrainé un arrêt quasi-total de l’activité touristique, à partir du 20 mars au 10 juin 2020".

 

"Le secteur touristique, toutes branches confondues, demeure, à ce jour, sérieusement impacté par la crise", a-t-il poursuivi, soulignant le "manque de visibilité pour la relance de l’activité touristique, notamment avec le stand-by de la desserte internationale".

 

Lors de cette rencontre régionale, qui a réuni les responsables de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), les professionnels du tourisme et les responsables du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès-Meknès, l'Office avait fait part de son ambition "de mettre Fès et Meknès sur les starting-blocks de la reprise".

 

"La région ayant été notamment impactée par la crise, la stratégie de relance devra être particulièrement offensive et les leviers devront être activés rapidement", avait indiqué l'ONMT.