Tourisme au Maroc: les tour-opérateurs français demandent des tests à l'arrivée pour sauver la saison d’hiver | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Place Jamaa el Fna

La place Jamaa el Fna à Marrakech, d'habitude très fréquentée par les touristes, est vide depuis la mise en place de l'état d'urgence sanitaire.

© Copyright : DR

Tourisme au Maroc: les tour-opérateurs français demandent des tests à l'arrivée pour sauver la saison d’hiver

Par Wadie El Mouden le 16/09/2020 à 12h28 (mise à jour le 16/09/2020 à 13h05)

Selon le président du syndicat des tour-opérateurs français, René-Marc Chikli, les mesures d’assouplissement des conditions d’accès des ressortissants étrangers au Maroc, annoncées début septembre, ne suffisent pas pour faire revenir les touristes au Maroc.

aA

La mesure a été annoncée en fanfare il y a quelques jours par la CGEM. En effet, le ministère des Affaires étrangères a donné une suite favorable à une demande du patronat, relative à l’autorisation d’accès au Maroc des ressortissants étrangers disposant d’une réservation d’hôtel.

 

Ainsi, à partir du dimanche 6 septembre, les touristes peuvent accéder au territoire marocain sur simple présentation d’une réservation d’hôtel.

 

Pour René-Marc Chikli, président du Syndicat des entreprises de tour-operating (SETO), cette ouverture est "une brèche" qui ne suffira pas pour faire revenir les voyageurs au Maroc, rapporte le magazine spécialisé Tourmag.

Accès au Maroc des ressortissants étrangers: la procédure simplifiée est opérationnelle dès ce dimanche 6 septembre

 

"Il faut que vous adoptiez les mêmes mesures que vos concurrents", a-t-il ajouté, en s’adressant à Adel El Fakir, directeur général de l'Office National Marocain du Tourisme (ONMT), présent à l'assemblée générale des Entreprises du voyage (EDV) à Paris, mardi 15 septembre 2020.

 

"La République Dominicaine effectue des tests à l'arrivée. Nous allons mettre en place un travail de lobbying avec les EDV pour obtenir des tests à l'aéroport, sinon nous n'aurons pas le Maroc pour la Toussaint [vacances qui commencent en France à la mi-octobre et s'achèvent, selon le calendrier scolaire, début novembre, Ndlr]. Et si nous n'avons pas le Maroc à la Toussaint, nous pourrons difficilement l'avoir pour l'hiver", a ajouté le président du SETO.

 

La France est en effet le principal marché émetteur de touristes vers le Maroc avec plus de 4.2 millions d’arrivées en 2019, soit 31% de part de marché. Le Maroc est aussi la première destination des voyageurs français (hors Europe).