Tourisme: baisse de la fréquentation des hôtels au Maroc en juin | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
hôtel Marrakech

Un établissement hôtelier à Marrakech (photographie d'illustration). 

© Copyright : DR

Tourisme: baisse de la fréquentation des hôtels au Maroc en juin

Par Fayçal Ismaili le 07/08/2018 à 23h07

Kiosque360. Les hôtels marocains ont attiré moins de touristes. A fin juin, le taux d’occupation a baissé de 1,6% par rapport à la même période un an auparavant, comme vient de le dévoiler le cabinet américain Smith Travel Research (STR). Les détails.

aA

Les établissements hôteliers du Maroc ont vu leur taux d’occupation baisser à fin juin: -1,6% comparé à la même période un an plus tôt, d’après des derniers indicateurs du cabinet américain Smith Travel Research (STR).


En revanche, le tarif quotidien moyen a, quant à lui, grimpé par rapport à la même période de l’année passée, atteignant les 1.305 dirhams au deuxième trimestre, soit une hausse de 24,1%, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 8 août. Autre augmentation: le revenu par chambre avec + 22,4%, soit un revenu moyen de 774 dirhams.


Côté activité touristique, 4,1 millions de visiteurs sont venus au Maroc de janvier à mai, soit une hausse de 9% par rapport à la même période de l’année passée. Même tendance pour les nuitées qui ont grimpé de 7%. Par ville, ce sont les hôtels de Marrakech, Agadir et Casablanca qui ont été les plus remplis durant les cinq premiers mois de l’année, leur taux d’occupation étant respectivement de 58, 56 et 59% à fin mai. Plus généralement, le taux d’occupation a flirté avec les 45 % à fin mai.


Autre information: le taux d’occupation des hôtels marocains, évalué par le cabinet américain Smith Travel Research, dépasse légèrement celui enregistré au niveau continental (taux d’occupation de 56,3%, en hausse de 5,1%), comme l’indique le quotidien, précisant tout de même que le Maroc a enregistré une mauvaise performance au niveau de l’Afrique du Nord. Beaucoup plus loin, au Moyen-Orient, le taux d’occupation des hôtels ne cesse, quant à lui, de reculer, atteignant les 60,2% avec une baisse estimée au deuxième trimestre à 3,5%.