Tourisme: le Maroc fait les yeux doux aux touristes britanniques | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Tourisme Maroc
© Copyright : DR

Tourisme: le Maroc fait les yeux doux aux touristes britanniques

Par Rachid Al Arbi le 04/11/2019 à 21h30

Kiosque360. Le Maroc participe en force au World Travel Market qui se tient actuellement à Londres. Le royaume veut attirer plus de touristes britanniques. Il lui faudra donc adapter ses produits à leurs exigences.

aA

Le Maroc fait du forcing au World Travel Market (WTM). Dans son édition du jour, L’Economiste fait part de la participation d’une forte délégation marocaine à la 40e édition du salon londonien. Parmi les participants, le journal évoque les CRT de Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Béni Bellal-Khénifra, outre la RAM et l'ONMT, ainsi qu'une trentaine d’établissements privés.

 

Il faut dire que cette messe du tourisme mondial accueille plus de 5.000 exposants venant de plus de 180 pays et près de 10.000 acheteurs. Il s’agit, pour l'ONMT, de la plateforme idéale pour dévoiler le nouveau pavillon Maroc. «Installée au milieu du hall sud, la vitrine nationale occupe un espace de 525 m2 d’une architecture moderne, mais avec un cachet authentique et traditionnel marqué par l’artisanat et le folklore marocains. Les professionnels du tourisme sont appelés à capitaliser sur les liens étroits entre Rabat et Londres afin d'établir de nouveaux partenariats, et surtout de mettre le cap sur le digital en matière de promotion». 

 

Selon le journal, l’Office ambitionne d’attirer un million de touristes britanniques, en dépit de la faillite de Thomas Cook. Celle-ci est désormais perçue comme «une opportunité pour la redistribution des cartes dans le secteur et l’émergence de nouveaux business models» destinés à se positionner comme les précurseurs de la désintermédiation, grâce à la flexibilité des opérateurs marocains. L’objectif est de «créer une nouvelle inflexion sur le marché britannique, d'accélérer le rythme de croissance et d'atteindre, dans les quatre prochaines années, le seuil du million de visiteurs britanniques (au lieu de 600.000 actuellement)».

 

Cela passera par un travail en profondeur de l’offre de produits, avec des «break-holidays» pour les individuels, mais aussi une offre pour le tourisme de famille et les groupes… Si la demande concernant les touristes britanniques est importante en Espagne, en Turquie, et en Egypte, le Maroc a également son mot à dire pour attirer ces vacanciers en leur offrant une animation adéquate et, surtout, une belle expérience de vie. Il est aussi espéré que l'Etat apportera son aide en évitant d'augmenter les taxes du secteur touristique au titre de la Loi de Finances 2020.