Tourisme: merci les MRE! | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
tourisme
© Copyright : DR

Tourisme: merci les MRE!

Par Younès Tantaoui le 21/02/2017 à 13h57 (mise à jour le 21/02/2017 à 14h00)

Grâce aux MRE, qui représentent plus de la moitié des arrivées touristiques, le secteur parvient à limiter la casse en 2016. Cependant, le bilan de l'exercice sortant nous prouve à quel point le Maroc est encore loin des objectifs fixés dans le cadre de la Vision 2020.

aA

On est loin, très loin des objectifs que s’était fixés le Maroc en lançant sa Vision 2020 pour le secteur du Tourisme! Alors que celle-ci ambitionnait d’atteindre les vingt millions de touristes en 2020, force est de constater qu’à quatre ans de l’échéance, le royaume en attire à peine la moitié.

 

Selon les données de l’Observatoire du Tourisme, le Maroc a enregistré 10,3 millions d’arrivées en 2016, soit un niveau que le pays espérait atteindre en 2010 déjà. Et encore, bien que ce chiffre ressorte en hausse de 1,5% comparativement à 2015, il n’a été atteint que grâce à l’augmentation du nombre des Marocains Résidents à l"Etranger ayant visité le Maroc l’année dernière et qui ont dépassé les 5,2 millions.

 

En effet, les arrivées des MRE ont augmenté de 4% au moment où les arrivées de touristes étrangers ont baissé de 0,9%. Pour ces derniers, les baisses les plus importantes ont été constatées chez les touristes en provenance du Royaume-Uni, d'Allemagne et de France. En revanche, les marchés chinois et russe ont augmenté respectivement de 32.329 et 23.921 arrivées additionnelles par rapport à 2015. Certes, ces performances ne permettent pas encore d’impacter le score global des marchés étrangers. Cependant, il augure de belles perspectives pour ces nouveaux marchés que le Maroc commence à prioriser.

 

Par ailleurs, les nuitées totales réalisées dans les établissements d'hébergement touristique classés ont enregistré une hausse de 4,5% par rapport à l'année 2015, grâce principalement aux touristes nationaux. En effet, les données de l’Observatoire du tourisme font ressortir une hausse de 11% des nuitées des touristes résidents, contre 1,4% seulement pour les non résidents.

 

Par destination, les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré, à eux seuls, 60% des nuitées totales durant l'année 2016. Elles ont enregistré des hausses de 6% et 4% respectivement. Les autres principales destinations ont affiché des résultats contrastés : +6% pour Casablanca, +9% pour Tanger, stabilisation pour Rabat et -6% pour Fès.

 

Au final, le taux d’occupation affiché par les unités d’hébergement à fin décembre 2016 s’est établi à 40%, en quasi-stagnation comparativement à 2015.