Tourisme: un plan Marshall d’urgence dévoilé à Agadir | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Agadir

La marina d'Agadir.

© Copyright : DR

Tourisme: un plan Marshall d’urgence dévoilé à Agadir

Par Fayçal Ismaili le 30/09/2020 à 21h30

Kiosque360. Plan de vols étrangers subventionné, intensification des vols domestiques ou encore création de petits groupes de gestion hôtelière: c’est le plan Marshall d’urgence présenté par les professionnels du tourisme d’Agadir-Souss-Massa devant la ministre de tutelle.

aA

Pour sauver le secteur du tourisme gravement fragilisé depuis la crise engendrée par la pandémie de Coronavirus (Covid-19), les professionnels du tourisme d’Agadir-Souss-Massa ont planché sur un plan Marshall qu’ils ont présenté, mardi 29 septembre, à la ministre du Tourisme Nadia Fettah Alaoui, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 1er octobre. Pour rappel, à Agadir, le tourisme pèse à lui seul 1.100.000 clients, 120.000 emplois, 5,9 milliards de dirhams de chiffre d’affaires annuel, soit 8% du total généré par tout le Royaume. 

 

Les grandes lignes dudit plan? La mise en place d’un plan de vols étrangers subventionné avec la compagnie nationale et les compagnies étrangères, l’intensification des vols domestiques avec des plages horaires pratiques, le lancement d’un vaste programme pour la mise à niveau des hôtels en souffrance à travers, notamment, la création de petits groupes de gestion hôtelière, ainsi que la création d’un parc d’exposition (manifestations sportives, culturelles, artistiques, technologiques, commerciales, agricoles, maritimes).

 

Mais pour relancer immédiatement la machine, une série de recommandations ont été émises comme le retour des vols avec les principaux marchés émetteurs (France, Allemagne, Belgique et Angleterre), la mise en place d’un couloir sanitaire par une structure médicale professionnelle prenant en charge tout le circuit touristique du client depuis l’arrivée à l’aéroport jusqu’à l’hôtel ou encore l’élaboration d’un «passeport» (détaillant les instructions et la logistique) transmis aux TO, agences de voyages et compagnies, pour une prise en charge médicale «correcte», précise le quotidien. Mais ce plan d’urgence à court et moyen terme devra inévitablement passer par une campagne d’information et de sensibilisation, afin de rassurer les clients et les grossistes du voyage.