Tribune de Hicham Boudraa, DG de l'AMDIE: «Big player»* | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Hicham Boudraa

Hicham Boudraa, directeur général par intérim de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations.

© Copyright : DR

Tribune de Hicham Boudraa, DG de l'AMDIE: «Big player»*

Par Hicham Boudraa le 03/05/2021 à 18h05

«Agilité et anticipation», deux mots d’ordre, cœur battant des stratégies de relance sectorielles. Pour le secteur automobile, ils représentent désormais les principaux axes d’une vision audacieuse.

aA

Véritable fleuron de l’industrie nationale, le secteur automobile marocain doit sa place de choix sur l’échiquier mondial à la vision avant-gardiste de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste. Avec des fondamentaux solides et une visions sur le long terme, le secteur a su faire preuve d’une grande résilience qui confirme la «stabilité» et la «fiabilité» de l’offre Maroc dans les contextes les plus complexes.

 

Le secteur, à l’instar de nombreux autres secteurs n’a certes pas échappé au séisme de la crise COVID, il n’en demeure pas moins qu’il constitue aujourd’hui un des secteurs les plus réactifs dans un contexte de relance.

 

Aujourd’hui notre offre, reconnue mondialement comme plateforme la plus compétitive aux portes de l’Europe, doit relever de nouveaux défis pour confirmer sa place de «big player» au niveau mondial et elle dispose d’un atout majeur: une force d’anticipation des mutations du secteur.

Tribune de Hicham Boudraa, DG de l'AMDIE. Une compétitivité d’urgence*

 

Les choix stratégiques du royaume, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, tels que l’investissement massif dans le développement des énergies renouvelables, l’innovation et le capital humain sont autant d’éléments qui nous permettent d’accompagner les mutations du secteur au niveau mondial pour assurer une transition technologique vers les véhicules électriques, hybrides ou encore connectés.

 

Le contexte y est favorable. Plus que jamais nous avons une carte à jouer pour devenir «leader» dans l’industrie automobile, dans une industrie qui non seulement a prouvé sa résilience mais donne déjà le feu vert à une relance désormais effective.

 

Le Principal défi à relever aujourd’hui consiste à poursuivre la dynamique enclenchée avec la participation de nombreux secteurs industriels nationaux afin d’assurer en «team Maroc» le processus d’intégration de l’amont industrie, qui nous permettra d’atteindre à court terme 80% de taux d’intégration.

 

Il faudra faire la différence. Ensemble, inscrivons-nous dans l’avenir de la filière automobile marocaine, Now.

 

* Editorial de Hicham Boudraa, directeur général par intérim de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), paru dans la 17e édition d'Infolettre, la newsletter de l'AMDIE.