Un déficit commercial qui se creuse | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
déficit commercial
© Copyright : DR

Un déficit commercial qui se creuse

Par Fayçal Ismaili le 03/11/2019 à 18h02

Kiosque360. Les échanges commerciaux au titre des biens enregistrent une hausse des importations plus importante que celle des exportations, ce qui se traduit par un accroissement du déficit commercial de 2,4% ou 3.628 millions de dirhams à la fin des neuf premiers mois de l’année.

aA

Les échanges commerciaux au titre des biens enregistrent une hausse des importations (+10.852 millions de dirhams) plus importante que celle des exportations (+7.224 millions de dirhams), ce qui se traduit par un accroissement du déficit commercial de 2,4% ou 3.628 millions de dirhams à la fin des neuf premiers mois de l’année. C’est ce qui ressort des indicateurs des échanges commerciaux publiés récemment par l’Office des changes, relayés par le quotidien Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 4 novembre.

 

L’augmentation des importations de biens s’explique principalement par la hausse des achats de biens d’équipement (+7.774 millions de dirhams), de produits finis de consommation (+3.428 millions de dirhams), de demi-produits (+3.225 millions de dirhams) et de produits alimentaires (+617 millions de dirhams). Par ailleurs, les importations des produits énergétiques et des produits bruts sont en recul (respectivement de 2.744 millions de dirhams et 1.541 millions de dirhams). Pour ce qui est de la hausse des importations de biens d’équipement (+8,9%), l’Office des changes l’attribue à la hausse des acquisitions d’avions : 7.737 millions de dirhams à fin septembre 2019 contre 2.091 millions de dirhams à fin septembre 2018, soit +5.646 millions de dirhams, ce qui représente 52% de la hausse totale des importations.

 

Concernant les importations de produits finis de consommation et de demi-produits, elles ont enregistré simultanément une hausse de 4,3%. La part de ces achats représente, quant à elle, 43,9% du total des importations à fin septembre 2019. Du côté de la facture énergétique, l’Office souligne qu’elle affiche une baisse de 4,5% (ou -2.744 millions de dirhams), atteignant 58.031 millions de dirhams à fin septembre 2019 contre 60.775 millions de dirhams une année auparavant. Ainsi, sa part dans le total des importations se situe à 15,9% contre 17,1% un an auparavant, indiquent les mêmes indicateurs. «Les approvisionnements en gasoil et fuel-oil s’établissent à 29.188 millions de dirhams contre 30.367 millions de dirhams à fin septembre 2018 (-1.179 millions de dirhams). Cette évolution est due à la baisse des quantités importées (5.153mT contre 5.263mT, soit -2,1%), conjuguée à la baisse des prix de 1,8% (5.665 dirhams/t à fin septembre 2019 contre 5.769 dirhams/t un an auparavant).