Un nouveau plan stratégique en préparation pour CIH Bank | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
CIH BANK Agence
© Copyright : DR

Un nouveau plan stratégique en préparation pour CIH Bank

Par Rachid Al Arbi le 30/09/2015 à 00h58

Kiosque360. Grâce à sa vision stratégique basée sur la diversification et l’assainissement, CIH Bank a résolument tourné la page des années sombres. Et, comme le rapporte L’Economiste dans son édition du jour, la banque prépare un nouveau plan d’entreprise qu’elle dévoilera début 2016.

aA

CIH Bank achève le déploiement du premier plan stratégique de l’ère Rahhou et a commencé par solder certains dossiers historiques. L’Economiste rapporte que ces dossiers provisionnés à 100% ont nécessité une importante reprise équivalant à 100 millions de DH. Ajoutée à la montée du coût du risque de la Sofac qui s’est accéléré de 70% à 32 millions de DH, elle a engendré un impact important sur le résultat opérationnel. Ce poste se replie de 30,4% à 284 millions de DH à fin juin. Cela réduit, pour le journal, la marge d’exploitation à 32,9% (contre 48,2% un an auparavant).

 

Dans ce sillage, la banque a renforcé ses provisions. D’où une montée du coût du risque qui s’est fait ressentir sur des bénéfices en baisse de 28,8% à 190 millions de DH. Cité par le journal, le PDG de la banque, Ahmed Rahhou, précise tout de même que «sans l’effet du risque, la banque aurait pu être plus performante et enregistré un RNPG en hausse de 12%». Toujours, le management se veut rassurant, sur les colonnes du journal, par rapport aux «dossiers problématiques du moment». D’ailleurs, Ahmed Rahhou assure que CIH Bank «n’est pas engagée sur la Samir». De son côté, Lotfi Sekkat, directeur général adjoint de CIH Bank, confie  au journal que «le niveau d’exposition de CIH Bank sur les grands dossiers du secteur immobilier est marginal»

 

Si les profits régressent, l’activité de la banque, elle, progresse. CIH Bank a recruté 50.000 nouveaux clients au premier semestre 2015. S’ensuit une progression de 5,6% des dépôts qui s’élèvent à 28 milliards de DH à fin juin. Sur les six premiers mois de l’année, la banque a drainé un chiffre d’affaires de 865 millions de DH en progression de 2%.

 

Parallèlement, la banque prépare l’avenir. Le management révèle qu’il est en train de préparer un nouveau plan stratégique. Un plan qui devrait être annoncé avant la présentation des résultats, en mars 2016, et intègre un volet finance islamique. Justement, la banque compte se positionner sur le marché de la banque participative. «Un dossier a été déposé dans ce sens auprès de Bank Al Maghrib pour une demande d’agrément», fait savoir le journal. «La date limite de dépôt du formulaire est fixée à mi-novembre 2015» précise le président dans L’Economiste.