Une nouvelle stratégie halieutique dans le pipe | www.le360.ma

ع
Peche
© Copyright : DR

Une nouvelle stratégie halieutique dans le pipe

Par Ayoub Khattabi le 09/09/2019 à 17h33 (mise à jour le 09/09/2019 à 17h41)

Le département de la Pêche maritime s’apprête à élaborer une vision complète sur les orientations de la stratégie du secteur des pêches maritimes pour la période 2020-2030. Les détails.

aA

La nouvelle stratégie sera déclinée en projets et actions à mettre en oeuvre. Pour cela, le département de la Pêche maritime compte faire appel aux services d’un accompagnateur externe. Ce dernier sera chargé de réaliser une étude pour éclairer sur les choix stratégiques, du secteur halieutique, qui doivent caractériser la période allant de 2020 à 2030.


La stratégie devra se baser sur une approche filière pour définir l’ensemble des axes stratégiques et les plans d’actions associés afin d’aborder de manière plus précise les problématiques spécifiques à chacune des filières, peut-on lire dans le cahier des prescriptions spéciales accompagnant l’appel d’offres du département de la Pêche maritime.

 

Halieutis: une vitrine de business pour les opérateurs 

 

La mise en oeuvre du plan Halieutis, poursuit la même source, a permis d’insuffler une nouvelle dynamique au secteur halieutique. Les chantiers lancés par le département de la Pêche maritime ont eu un impact visible en matière de gestion des ressources, de réalisation d’infrastructures de débarquement et de commercialisation, de promotion et de valorisation de la ressource et du contrôle à travers notamment:


- La mise en place de plans d’aménagement des pêcheries;


- L’équipement des navires de pêche en balises de géolocalisation par satellite (VMS);

 

- Le renforcement des mesures de contrôle dans le cadre de la lutte contre la pêche INN et la conception d’un système de traçabilité;

 

- La création de l’Agence Nationale d’Aquaculture;

 

- La mise en place du programme des contenants normalisés et sa généralisation progressive;

 

- La mise en place de 42 sites de débarquement aménagés et de villages de pêcheurs et la réalisation, en-cours, de 7 autres;

 

- Le renforcement du réseau de commercialisation du poisson à travers la réalisation de 10 halles de nouvelle génération dans les ports (et 2 en cours de réalisation) et de 10 marchés de gros de poisson;

 

- L’amélioration de l’approvisionnement des unités industrielles à terre dans le cadre d’appels d’offres et d’appels à manifestation d’intérêt pour l’exploitation et la valorisation de quota de pêche dans la pêcherie des petits pélagiques de l’Atlantique Sud;

 

- La mise en place de la stratégie de labellisation et de marketing institutionnel par le déploiement du programme «HoutBladi» au niveau national et «MoroccanSeafood» au niveau international.