Une zone industrielle dédiée au textile | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Textile Maroc
© Copyright : Dr

Une zone industrielle dédiée au textile

Par Fayçal Ismaili le 15/01/2017 à 21h47 (mise à jour le 15/01/2017 à 22h11)

Kiosque360. Dans la périphérie de Tanger, une nouvelle zone industrielle intégrée sera exclusivement dédiée au textile. Elle devrait s’étendre sur plus de 500 hectares.

aA

Longtemps caressé, le rêve d’une zone industrielle dédiée aux activités textiles devrait prochainement voir le jour, annonce L’Economiste dans son numéro du lundi 16 janvier. Le projet, mené par le ministère du Commerce et de l’industrie et par l’AMITH Nord, en est actuellement dans sa dernière phase. Un schéma a été présenté, en avant-première, aux opérateurs de la région Nord. La future zone sera installée à Aïn Dalia, à la périphérie de la ville, et se présente comme le prochain centre industriel de la ville de Tanger.

 

Le projet Med Parc pour le textile a la vocation d’apporter une réponse aux opérateurs eux-mêmes et à l’étude menée actuellement par le ministère. La superficie dédiée devrait atteindre les 500 hectares et le statut pourrait même tendre vers celui d’une zone franche.

 

L’AMITH affirme que le projet s’intègre parfaitement dans sa vision. Il permettra une véritable mise à niveau du secteur et une amélioration de la productivité. Il permettra aussi d’amener de nouveaux donneurs d’ordre à la région. En effet, 95% des donneurs d’ordre travaillant avec la région du Nord sont originaires d’Espagne, ce qui n'arrange pas les affaires des opérateurs locaux.

 

Concernant la productivité, la future zone devrait permettre, de même, de mieux affronter la concurrence qui ne se résume d'ailleurs plus aux seuls opérateurs chinois, mais se doit de tenir compte, désormais, des textiliens africains. Plusieurs donneurs d’ordre auraient ainsi entamé des contacts pour tester la production dans les pays d’Afrique, une concurrence difficile à contrecarrer.

 

Med Parc est le prolongement du projet Nassij Med lancé en 2010 par l’AMITH Nord. Il devait être adossé au complexe portuaire TangerMed et servir les opérateurs travaillant pour les donneurs d’ordre étrangers.