Vidéo. Avec la construction de trois nouveaux tunnels, voici comment Rabat renforce ses infrastructures | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: تعزيزالمنشآت التحتية  بالرباط
© Copyright : Le360

Vidéo. Avec la construction de trois nouveaux tunnels, voici comment Rabat renforce ses infrastructures

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 02/06/2020 à 11h54 (mise à jour le 02/06/2020 à 12h20)

Rabat, «Ville lumière, capitale marocaine de la Culture», a entamé la construction de trois nouveaux tunnels, qui serviront à décongestionner la circulation routière.

aA

Ces trois passages souterrains, dont le maître d'ouvrage est la Société Rabat Région Aménagements, organisme relevant du ministère de l'Intérieur, vont nécessiter un investissement de plusieurs dizaines de millions de dirhams.

 

Une enveloppe budgétaire de 22 millions de dirhams a été consacrée au seul  tunnel de Bab El Had (au centre-ville de la capitale), celui-ci étant situé entre les avenues Hassan II et Mohammed V.

 

Les travaux de ce tunnel ont été lancés le lundi 1er juin sous la supervision de la Wilaya de Rabat.

Tramway de Rabat-Salé-Témara: plus de 27 millions de dirhams pour les études avant-projet

 

L'axe routier de Bab El Had constitue un axe très embouteillé de la circulation dans la capitale.

 

Le second tunnel, et non des moindres, est en cours de réalisation à la sortie de Rabat sur l'axe autoroutier, menant à Casablanca.

 

Situé près du Complexe sportif Moulay Abdellah, ce tunnel forme une intersection avec la nouvelle gare routière de Rabat.Enfin, le troisième ouvrage souterrain prévu sera édifié dans le quartier de l'Agdal, au niveau du rond-point situé à l'entrée de Bab El Irfane, la porte principale menant à la Cité universitaire, près du siège de l'administration régionale de la Protection civile.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappelons que la Société Rabat Région Aménagements est une Société anonyme (S.A) créée en novembre 2014, avec pour principale mission d’assurer la maîtrise d’ouvrage déléguée du programme de développement de la ville de Rabat, nommée «Rabat, ville lumière, capitale marocaine de la culture».