Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo:Le360.ma • Programme "Moutmir" une initiative accompagnant la valorisation du secteur agricole
© Copyright : Le360

Vidéo. Découvrez le programme OCP qui accompagne les agriculteurs

Vidéo

Par Oussama El Bakkali et Youssef El Harrak le 05/03/2019 à 17h52

«Al Moutmir li khadamat al qorb» est une initiative du groupe OCP. Des ingénieurs agronomes éveillent actuellement des milliers d'agriculteurs aux techniques agraires les plus modernes, pour plus de rendement, la valorisation de leur production, dans le respect de l'écosystème. Reportage.

aA

Lancé en septembre 2018, et porté par une trentaine d’ingénieurs agronomes de l'OCP, sur un circuit itinérant à travers le pays, ce dispositif de vulgarisation de techniques agricoles en pointe, mais aussi d'accompagnement et de suivi, est spécifiquement dédié aux petits agriculteurs qui se trouvent à la base de la chaîne de valeur de la production agricole. 

 

«Al Moutmir li khadamat al qorb», initiatie à but non lucratif du Groupe OCP, touche actuellement 300 agriculteurs dans chaque province, et cette caravane animée par ces spécialistes compte passer, au total, dans 30 provinces du royaume. Sur les 30 ingénieurs agronomes travaillant sur ce projet, près de la moitié sont des juniors, fraîchement diplômés, et jeunes actifs.

 

Cette initiative du Groupe OCP connaît actuellement un succès tel que sur les réseaux sociaux, selon nos sources, la question qui revient le plus souvent auprès des personnes ciblées est: «quand est-ce que vous arriverez chez nous?».

 

Pour assurer ce programme, doté d’approches à la fois participative et expérimentale, l’agriculteur est invité à travailler un demi hectare de terre à sa manière.

 

Suite à cela, il visualise les avantages des techniques de l’OCP, lesquelles ont été réalisées sur une terre mitoyenne d’une surface d’1 hectare.

 

Enfin, l’agriculteur bénéficie d'une analyse de son sol, de sa composition, et peut ainsi découvrir les différents engrais les plus adaptés pour optimiser les cultures sur celui-ci: engrais "de fond", de "couverture", voire "phytosanitaires". 

 

 

Cette approche participative permet à l’agriculteur de visualiser de lui-même le potentiel inexploité de son agriculture à travers l’implémentation de techniques de pointe dont l'impact est indéniable sur la productivité de la terre, son rendement économique.

 

Avec ces techniques proposées, la terre de l'agriculteur est également protégée d’une surexploitation due à une mauvaise gestion.

 

Les engrais utilisés, nommés NPK (pour Azote, Phosphore et Potassium) sont produits par des machines ultra-modernes, des "Smart Blenders" lesquels, sur la base d’une analyse préalable des caractéristiques du sol de l’agriculteur, produisent des fertilisants accordés à son besoin.

 

A ce jour, 8 millions d’hectares des terres arables du territoire marocain ont été cartographiés, ce qui permet ainsi d’avoir une idée précise des besoins de chaque région.

Agriculture, urbanisme, environnement: ce à quoi les satellites Mohammed VI A & B vont (aussi) servir

 

Pour ce projet, le groupe OCP collabore étroitement avec l’Office Nationale du Conseil Agricole (ONCA), qui lui permet d'identifier les petits agriculteurs présents dans chaque région.

 

Le groupe phosphatier collabore également avec l’Université Polytechnique Mohammed VI, laquelle, à travers l’Emines, son école de management industriel, réalise des analyses poussées des sols, ainsi que des analyses hydriques de chaque région, dans une optique de recherche continue de nouveaux fertilisants et techniques performants. 

 

Pour l’OCP, réconcilier les jeunes avec le secteur agricole, longtemps négligé au profit de bureaux et de cravates, est également un enjeu essentiel.