Vidéo. L'An 1 du TGV Al Boraq, projet de ligne ferroviaire Marrakech-Tanger ... le point avec le DG de l'ONCF | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: Le360.ma •ONCF: Khlie déballe tout ligne Marrakech/Agadir et Al Boraq
© Copyright : Le360

Vidéo. L'An 1 du TGV Al Boraq, projet de ligne ferroviaire Marrakech-Tanger ... le point avec le DG de l'ONCF

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 20/11/2019 à 18h57 (mise à jour le 20/11/2019 à 19h00)

Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l'Office national des chemins de fer (ONCF), assure que le projet de ligne ferroviaire entre Marrakech et Agadir, annoncé par le souverain dans son discours de la Marche verte, "entre dans le cadre du développement et de l'extension du réseau national".

aA

S'exprimant à l'occasion de la première année de mise en service de la ligne à grande vitesse Al Boraq, Mohamed Rabie Khlie a indiqué que l'ONCF accordait "un grand intérêt à ce projet, puisque dès 2012, l'office avait déjà acquis 40 hectares sur 7 kilomètres de long pour assurer le foncier et la sécurité ferroviaire à partir de la sortie de Marrakech".

 

"Le même investissement, a-t-il observé, a été consenti pour la gare d'Agadir".

 

"Suivant les orientations royales, ce projet va s'ouvrir à d'autres parties (Régions, gouvernement, privé...) afin d'établir sa conception définitive en vue de sa réalisation".

 

 

 

 

Pour ce qui est d'Al Boraq, "les voyants sont au vert". Et Mohamed Rabie Khlie d'ajouter que le bilan se distingue par "trois millions de passagers en un an, un taux de ponctualité de 97%, une fréquence de 28 trains par jour, une augmentation du tourisme à Tanger de 20%, les prix des billets abordables ainsi que des recettes assurant un équilibre avec les coûts d'exploitation".

 

Anniversaire d'Al Boraq: Bruno Le Maire attendu la semaine prochaine à Tanger 

 

Dans le cadre du contrat-programme 2020/2025, l'ONCF compte investir 2,5 milliards de dirhams, a souligné le DG de l'ONCF, rappelant que l'entreprise vient de lever sur le marché national un emprunt obligataire de trois milliards de dirhams, un prêt accordé sur 30 ans, dont 15 ans de grâce, à des conditions avantageuses (4% d'intérêt).

 

La célébration du premier anniversaire d'Al Boraq a associé ce mercredi 20 novembre deux grands artistes nationaux, dont Mohamed El Baz, auteur d'une sculpture monumentale devant la gare de l'Agdal.

 

A travers cette oeuvre, El Baz "est parti du principe que les différentes frontières entre les provinces ne sont pas des frontières". Pour lui, "elles sont plutôt des liens, presque un réseau idéal de connexion entre toutes les régions". 

 

De son côté, Mehdi Qotbi,  président de la Fondation nationale des Musées du Maroc, a exprimé son bonheur après que la culture ait été invité à s'associer à la mobilité et aux actions de l'ONCF.