Le360 Actualités Maroc

ع
Cover - Oujda - usine de câbles automobiles - investissements - convention

A l'issue de la signature de la convention pour l'initiation d'une usine de câbles automobiles, dans la zone franche d’accélération industrielle de la Technopole d’Oujda, au siège de la Wilaya, le 22 septembre 2021.

© Copyright : Le360

Vidéo. Un équipementier automobile débarque à Oujda et promet la création de près de 3.500 emplois

Par Mohammed Chellay le 23/09/2021 à 10h14

Une convention a été signée à Oujda hier, mercredi 22 septembre 2021, pour la construction d’une usine de câbles automobiles devant créer 3.500 emplois directs pour un investissement de 394 millions de dirhams.

aA

Cette future méga-usine de câbles automobiles sera créée dans le cadre d’un partenariat entre la Wilaya de l’Oriental, le Conseil de la région de l’Oriental (CRO), le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, la société MedZ et Aptiv.

 

Interrogé par Le360, Abdenbi Bioui, le président du Conseil de la région de l’Oriental, a indiqué que ce partenariat était le résultat d’un travail acharné mené par le Conseil de la région, tout en précisant que le début des travaux est prévu en janvier 2022, pour une entrée en service en juin de la même année.

Industrie automobile au Maroc: en forte croissance, les exportations font désormais mieux qu’avant la crise 

 

"Près de 350 millions de dirhams ont été mobilisés pour financer ce projet. Nous avons participé à hauteur de 32 millions de dirhams. Nous espérons attirer plus d’investisseurs dans l’avenir pour créer des projets visant à absorber le chômage dans l’Oriental", a-t-il indiqué.

 

Pour sa part, Mohamed Sabri, le directeur général du Centre régional d’investissement de l’Oriental, a souligné que ce projet, qui devrait créer 3.500 emplois directs, a pour objectif d’améliorer l’attractivité de la région et d'ouvrir la voie à d’autres investissements.

 

Yassine Zaghloul, président de l'Université Mohammed Premier (UMP) d'Oujda, a salué ce partenariat, tout en mettant en avant la vocation de son institution de fournir des formations adaptées à la main d’oeuvre (techniciens, ingénieures, entre autres) qui sera recrutée.