Dommage pour les "laïcs": la mode islamique va cartonner (rapport) | www.le360.ma

ع
marché de la mode islamique
© Copyright : DR

Dommage pour les "laïcs": la mode islamique va cartonner (rapport)

Par Zineb Ibnouzahir le 13/03/2019 à 09h52

Selon un nouveau rapport du cabinet américain de marketing et conseil Grand View Research, les dépenses liées au marché de la mode islamique devraient considérablement augmenter, atteignant l'astronomique somme de 88,35 milliards de dollars d’ici 2025.

aA

En 2017, les vêtements ethniques représentaient 70,9% du marché, en termes de revenus, avec une demande croissante de Abayas, thobes, jubbas, vêtements religieux en vogue dans des pays à forte population islamique.

 

D’ici à 2025, les ventes de burkas et autres niqabs devraient également augmenter de 5,4 % en raison de la forte demande autour de ce vêtement en Arabie saoudite, aux Emirats Arabes Unis et en Irak.

 

Comment expliquer cet engouement croissant?

Ce succès croissant, la mode islamique le doit en fait à des marques de mode multinationales telles que Tommy Hilfiger, Dolce & Gabbana ou encore DKNY… Autant d’enseignes de la mode occidentale qui ont su s’adapter aux demandes de populations musulmanes de niveau social élevé qui dépensent chaque année davantage en achats liés à leur mode de vie et en vêtements, selon cette étude.

Hier rebelle, l'abaya sportive à la saoudienne séduit de plus en plus

 

La jeune génération, férue d’une «modest fashion» («mode modeste») suivant les tendances, n’est pas en reste, grâce à l’offre de marques telles que House of fraser, Marks & Spencer, Aab, H&M ou encore Mango.

 

A noter également que la popularité grandissante de la mode islamique dans la monde du sport et l’assouplissement des règles liées aux tenues des sportifs dans les compétitions internationales ouvrent la voie à un succès grandissant.

 

Autre facteur de croissance de ce marché, les plateformes de e-commerce, qui s’adaptent de plus en plus à cette forte demande et travaillent dans le même temps à alléger les contraintes de paiements en ligne et de logistique.

 

Par ailleurs, l’émergence d’une industrie du textile forte et hautement lucrative dans des pays tels que la Malaisie, la Turquie ou encore l’Indonésie s’impose comme une alternative au marché de la mode occidentale qui prévalait jusqu’alors.

 

L'étude du cabinet Grand View Research est consultable ici.