La marque de prêt-à-porter Banana Republic se lance (très) maladroitement dans la vente de hijab | www.le360.ma

ع
Fatuma Yusuf

Fatuma Yusuf

© Copyright : DR

La marque de prêt-à-porter Banana Republic se lance (très) maladroitement dans la vente de hijab

Par Leïla Driss le 01/08/2019 à 17h07

En "dévoilant" sa première collection de hijab, la marque américaine a essuyé de nombreuses critiques. En cause, sa mauvaise approche de la mode dite "islamique" ou "modeste".

aA

Si la dite "modest fashion" fait le bonheur de nombreuses femmes qui portent le hijab, la version qu’en a délivré Banana Republic n’a pas été du goût de tout le monde, à commencer par les promotrices de cette tendance dite inclusive.

 

En cause, les images promotionnelles de la nouvelle campagne, dévoilées mardi dernier, et qui donnent  à voir Fatuma Yusuf, modèle musulman, posant en hijab… et en manches courtes.

 

Bien qu’on n’en soit plus à une contradiction plus s’agissant de "modest fashion", celle-ci ne passe pas, notamment pour certaines influenceuses telles que Mariah Idrissi, mannequin anglo-marocaine qui s’est faite connaître en devenant le visage voilé de H&M, mais aussi de Mac Cosmetics et de Fenty Beauty.

Hijab de luxe à 350 $: le business juteux de la mode «islamique»

 

Celle-ci a ainsi invité les marques souhaitant se lancer dans ce secteur juteux et puiser dans le "dollar musulman" à consulter les bonnes personnes, relate le site Emirates Woman.

 

Des propos qui rejoignent ceux de Melanie ElTurk, fondatrice de la marque Haute Hijab, aux Etats-Unis, qui s’est elle aussi insurgée de la représentation fausse de la femme musulmane dans le secteur de la mode.

 

Si elle se dit ravie, selon Emirates Woman, que Banana Republic intègre le hijab dans sa nouvelle collection, elle regrette toutefois qu’il soit associé à un top à manches courtes.

 

 

 

 

 

la nouvelle campagne de Banana Republic

La nouvelle campagne de Banana Republic

© Copyright : DR

 

 

 

 

 

"Il aurait suffit de consulter une marque ou un groupe musulman pour le conseiller afin de le faire correctement et de respecter nos valeurs. Donc, bien que ma mission dans la vie soit de normaliser le hijab dans le monde, je pense aussi qu’il est important de garder l’essence du hijab intacte pour nous-mêmes et pour les générations futures", a-t-elle ajouté.

 

Depuis le lancement de cette nouvelle campagne mardi et au vu de l’onde de choc provoquée dans le monde de la "modest fashion", Banana Republic a supprimé ou recadré toutes les images jugées offensantes sur son site web et ses réseaux sociaux.

 

Voilée, mais les bras coupés, Fatuma Yusuf est définitivement plus halal… Merci Photoshop.