Miri Regev, ministre israélienne, célèbre la Mimouna en caftan marocain | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Miri Regev

Miri Regev, en caftan marocain à l'occasion de la Mimouna.

© Copyright : DR

Miri Regev, ministre israélienne, célèbre la Mimouna en caftan marocain

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 05/04/2021 à 22h00

La ministre israélienne des transports est d’origine marocaine et depuis la reprise des rapports entre Israël et le Maroc, Miri Regev ne manque pas une occasion de rendre hommage à son pays d’origine.

aA

C’est sur son compte Facebook que Miri Regev, née de parents marocains, a partagé une photo d’elle portant un caftan marocain à l’occasion de la fête de la Mimouna, célébrée cette année le 3 avril.

 

Le choix de cette tenue traditionnelle n’est pas un hasard. En effet, la Mimouna est une fête populaire célébrée depuis trois siècles au Maroc. Au cours de cette journée qui a tout d’une exception marocaine, les fidèles invitent alors leurs voisins, juifs et musulmans, à partager un repas afin de marquer la fin de la période de Pessa’h (la pâque juive), sur fond de musique arabo-andalouse ou de chaâbi.

 

Autour d’une table garnie de poisson, de mroziya, miel, beignets et leben, les convives dégustent la fameuse moufleta, une sorte de crêpe dont Miri Regev semble se délecter sur la photo qui accompagne son post, ainsi que le zaban, un nougat dont petits et grands raffolent.

SDK JavaScript IFrame Fermer Place this code wherever you want the plugin to appear on your page.

 

La Mimouna est une fête de communion entre les différentes communautés religieuses. Ainsi, la tradition veut que le premier pain d'après la Pâque introduit dans la maison soit un cadeau fait par les voisins musulmans à leurs voisins juifs. En effet, cet aliment ne pouvant être cuisiné dans une maison juive tant que la fête de Pessa'h n'est pas complètement terminée, ce sont les voisins musulmans qui le préparent et l’apportent à l’occasion de la Mimouna.