Polémique: les "Satan shoes", des baskets "diaboliques", qui contiennent du sang humain | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Satan shoes

Les "Satan Shoes" du rappeur Lil Nas X mettent Nike dans l'embarras.

© Copyright : DR

Polémique: les "Satan shoes", des baskets "diaboliques", qui contiennent du sang humain

Par Leïla Driss le 31/03/2021 à 10h49

Le rappeur américain Lil Nas X vient de mettre la marque Nike dans l’embarras en lançant une paire de baskets ornées de symboles sataniques.

aA

Fabriquées avec des Nike Air Max 97, les Satan shoes sont au cœur d’un scandale aux Etats-Unis, où elles ont vu le jour.

 

Fruits de la collaboration du sulfureux rappeur Lil Nas X, que l’on a pu apercevoir dans son dernier clip danser sur les cuisses d'une représentation du diable, et du collectif d’art new-yorkais MSCHF, ces baskets diaboliques, évidemment déclinées en noir et rouge, sont ornées d’un pentacle en bronze, d'une croix inversée et contiennent, dans leur semelle, de l’encre rouge à laquelle a été ajoutée une goutte de sang humain, fournie, explique la presse américaine, par les membres du collectif.

Vidéo. Les «Jesus Shoes»: les nouvelles Nike Air Max 100% catholiques

 

Autre symbole satanique à souhait, les Satan shoes sont disponibles en édition limitée à 666 paires, le nombre de la Bête. Le prix de vente de ces baskets est aussi une évocation satanique, le montant de 1018 dollars correspondant au passage des Evangiles selon Luc, chapitre 10, verset 18: «Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair».

 

Du côté de Nike, l’équipementier américain, on se dissocie de cette création au parfum de scandale en assurant ne pas avoir de relation avec Lil Nas ou MSCHF. «Nike n'a pas conçu ni sorti ces chaussures et nous ne les approuvons pas», a assuré la marque à la presse américaine.

Vidéo: Le Maroc n’en finit plus d’inspirer la marque de baskets New Balance 

 

Il n'en demeure pas moins que ce n'est pas la première fois que Nike est associé à un détournement religieux de ses baskets. En effet, en 2019, le même collectif MSCHF présentait les Jesus shoes, des Nike Air Max 97 dont la semelle transparente contient 60 cl d’eau bénite provenant du fleuve Jourdain.

 

Ornées d'une croix dorée, les Jesus Shoes comportent également une référence religieuse avec l'inscription MT:14:25, renvoyant au verset biblique de Matthieu dans lequel le Christ marche sur l'eau. Y figurent aussi la représentation d'une goutte de sang sur la languette pour rappeler le sang versé par le Christ.

 

L'objectif poursuivi alors par le comité artistique était de se moquer des collaborations auxquelles adhèrent les marques aujourd'hui. L'idée n'était donc pas de promouvoir la religion catholique, mais de tourner en dérision des collaborations jugées ridicules telles que celle d'Adidas et de la marque de thé glacé Arizona Iced tea, en proposant une collaboration imaginaire avec Jésus. Cette fois-ci, le collectif a frappé encore plus fort.