Street Food: La mauvaise hygiène classe Marrakech 25e sur 30 villes du monde | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Marrakech place Jamaa El Fna

Place Jamaa El Fna.

© Copyright : DR

Street Food: La mauvaise hygiène classe Marrakech 25e sur 30 villes du monde

Par Lamiae Belhaj Soulami le 09/02/2020 à 13h55

Le site de voyage My Late Deals a classé Marrakech 25e sur 30 villes du monde dans la catégorie cuisine de rue. La ville ocre n’a obtenu que deux points sur 30 dans la catégorie hygiène.

aA

Pour les voyageurs qui adorent le Street food, My Late Deals a réalisé un classement des meilleurs plans à travers le monde. Le site a sélectionné 30 villes, dont Marrakech, qui y occupe la 25e place.

 

Quatre critères ont été adoptés pour classer les villes. Le nombre de vendeurs de street-food, l’accessibilité des prix, le nombre de clients et l’hygiène. Pour ce qui est du nombre de visites, le site s’est servi des données de Google Maps pour effectuer ses calculs. D’autres plateformes ont été adoptées pour évaluer les autres indices, notamment Numbeo pour les prix, et l’Unicef pour l’hygiène.
 

 

My Late Deals a noté les villes de 0 à 30, pour chaque critère. Hong Kong arrive en tête, avec un score de 93 sur 120, battant ses concurrentes Bangkok, en Thaïlande, et Ho Chi Minh Ville, au Vietnam.
 

 

Marrakech, quant à elle, a obtenu un score total de 48 sur 120.

 

La ville marocaine a obtenu huit points dans la catégorie du nombre de vendeurs d’aliments de rue, 26 points dans la catégorie d’accessibilité financière et 12 points dans la catégorie du nombre de clients. Mais seulement 2 points dans la catégorie hygiène.

 

Ce score place la ville ocre devant Dakar, au Sénégal, en termes d’hygiène

 

Ces résultats corroborent qu’en août 2019, Marrakech avait été classée septième dans la liste des villes qui connaissent le plus d’intoxication alimentaire.

 

Classement: Marrakech au top 10 mondial des endroits les plus propices aux intoxications alimentaires? 

 

Marrakech a figuré dans cette dernière en raison de 83 cas d’intoxication alimentaire signalés par des touristes la même année. Elle était basée sur une enquête menée par des experts du Royaume-Uni, les sociétés Sick Holiday, spécialiste des réclamations pour maladie en vacances, et YorkTest, qui étudie les cas d’intolérance alimentaire.