Le360 Actualités Maroc

ع
Tourisme halal
© Copyright : DR

Tourisme Halal: quand l’intensité de la foi devient le meilleur des guides de voyage…

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 20/04/2019 à 17h08 (mise à jour le 20/04/2019 à 17h30)

La 5ème édition du GMTI, «Global Muslim Travel Index» vient de voir le jour. Créé à l’initiative de Mastercard et Crescent Rating, ce rapport annuel fait le point sur le tourisme halal à travers le monde, son développement et sa croissance à venir.

aA

Le rapport GMTI 2019 a pour particularité de se concentrer sur les dernières tendances en matière de tourisme halal, d’établir un classement de 130 destinations dans le monde, faisant la promotion de ce même tourisme, et d’amorcer des pistes de réflexion quant au tourisme halal 2.0.

 

Une véritable «bible» pour les professionnels du secteur souhaitant se «convertir» au halal et attirer ainsi les quelques centaines de millions de touristes musulmans qui voyagent à travers le monde, à la recherche de certaines prestations spécifiques, adaptées à leur culte.

 

Le tourisme halal, un marché porteur

D’après le rapport, les touristes musulmans du monde entier explorent de nouvelles destinations et sont à la recherche d’expériences de voyage uniques en leur genre, qui sortent de l'ordinaire.

 

Ce profond désir de découverte et d’aventure fait du tourisme halal l’un des segments les plus dynamiques de l'industrie du voyage mondial. Cependant, force est de constater que ce segment demeure un marché relativement inexploité, malgré des opportunités bien présentes.

 

«Pour saisir ces opportunités, les hôtels et les opérateurs doivent comprendre et satisfaire les besoins culturels et religieux des voyageurs musulmans, créer des produits et des services sur mesure pour eux» explique-t-on dans le rapport.

 

Pour soupeser le potentiel de ce segment, il suffit de se pencher sur le nombre croissant de ce type de touristes. Selon les recherches de Mastercard et CrescentRating, plus de 230 millions de touristes musulmans devraient entreprendre un voyage, localement et à l’étranger d’ici 2026 (contre 140 millions en 2018), injectant ainsi 300 milliards de dollars dans l’économie mondiale.

Phénomène: Des hôtels halal «adaptés aux musulmans»

 

Les nouvelles technologies, fondements du futur voyage Halal 2.0

Le marché du voyage musulman a subi des changements importants ces dernières années. Un phénomène principalement motivé par le rythme rapide de l'innovation technologique, la montée de l’activisme social et l'évolution de la démographie des voyageurs du monde entier.

 

Sans compter que les prévisions indiquent que les dépenses des 230 millions de touristes attendus à l’horizon 2026 avoisineraient 180 milliards USD s’agissant des achats de voyages en ligne.

 

L’évolution de la situation a amené cette industrie à modifier son fonctionnement en réponse à l'environnement de voyage émergent. Ainsi, l'industrie est passée d'un niveau primaire, «Voyage Halal 1.0» à une nouvelle phase, le «voyage Halal 2.0». Un moyen de mieux dialoguer avec les voyageurs musulmans et de soupeser, en profondeur, leurs desideratas.

 

Comment faire pour attirer ces touristes et faire valoir ses atouts? Ici aussi, le rapport GMTI délivre de précieuses informations exploitables par les acteurs principaux du marché. Outre un index des destinations les mieux classées, l’étude fait également valoir le rôle joué par les nouvelles technologies, telles que l’analyse de données volumineuses, la réalité augmentée, la réalité virtuelle ainsi que l’intelligence artificielle. Autant de moyens permettant de mieux appréhender l’expérience touristique halal, de la planification à l’achat.

 

«Le défi pour les fournisseurs de services est d’innover et d’intégrer ces technologies dans leurs offres, pour stimuler le prochain niveau de croissance des voyages Halal» explique-t-on du côté de Mastercard. «Nous nous engageons à soutenir l'expansion du segment des voyages Halal. C'est pourquoi nous continuons de collaborer avec nos partenaires -HalalTrip et CrescentRating- afin de développer en permanence de nouveaux programmes innovants et des solutions qui satisfassent et répondent aux besoins culturels et religieux des touristes musulmans. » explique Safdar Khan, Président de la Division Indonesie, Malaisie & Brunei.

 

Que veulent les adeptes du tourisme halal ?

Les besoins en service de ce type de touristes sont principalement basés sur la foi du voyageur musulman 2.0. En 2009, CrescentRating a ainsi identifié six besoins religieux clés qui influencent le comportement de consommation des voyageurs musulmans.

  • La nourriture halal

La nourriture halal se classe en tête des services recherchés par les touristes musulmans bien que cette demande varie en fonction de la manière de vivre sa foi. Certains n’accepteront aucune autre nourriture si celle-ci n’est pas certifiée halal alors que d’autres se montreront moins regardants.

 

  • Les installations de prière

La prière étant l'un des piliers du culte musulman, les établissements doivent donc fournir aux voyageurs des salles de prière avec indications de la qiblah et être équipés de salles d'ablutions.

 

  • Les services proposés pendant le Ramadan

Bien que les musulmans soient moins susceptibles de voyager pendant le mois de Ramadan, de plus en plus nombreux sont ceux qui préfèrent passer cette période loin de chez eux, d’autant plus quant elle coïncide avec les vacances scolaires.

«Les destinations souhaitant attirer les voyageurs musulmans au cours de cette période doivent donc pouvoir répondre à leurs besoins spécifiques pendant le mois de jeûne» préconise le rapport.

 

  • Des toilettes respectueuses de l'eau

Pour les musulmans, l’eau joue un rôle clé dans la pureté et la propreté, celles-ci étant des aspects fondamentaux de la foi. «Cela implique l'utilisation d'eau dans les toilettes» explique-t-on dans le rapport qui préconise des installations généralisant les douches à main, les bidets ou encore les toilettes japonaises.

 

  • Aucune activité non halal

«Les musulmans considèrent que certaines activités ne sont pas halal» annonce le rapport qui explique qu’il est important pour que l’expérience du tourisme halal soit réussie de créer un environnement familial, loin de toute proximité avec des endroits servant de l’alcool, notamment des discothèques et de tout autre endroit où l’on peut s’adonner aux jeux.

 

  • Des installations et loisirs garantissant une stricte intimité

Un sous-segment des voyageurs musulmans est également à la recherche d'installations de loisirs qui privatisent des espaces dédiés aux hommes et d’autres aux femmes.  Exit donc la mixité dans les piscines, salles de sport, plages, spas et salons de beautés…

 

Trois nouveaux besoins ont par ailleurs été ajoutés à cette nouvelle édition du rapport.

 

  • Aucune islamophobie

Les sentiments islamophobes persistants dans certains pays combinés à l'augmentation des crimes de haine dans le monde entier, ont eu raison du sentiment de sécurité des voyageurs musulmans. Le tourisme halal se concentre donc sur des destinations accueillantes et sécurisées.

 

  • La justice sociale

Ce point peut paraître étonnant mais d’après le rapport, ce principe clé de la fois islamique qu’est la justice sociale, devient aujourd’hui un argument à faire valoir par les opérateurs.  Qu’entend-on par justice sociale? «Eprouver de l'empathie envers soi, les autres et l'environnement» nous explique-t-on, et par là-même, être capable d’améliorer les conditions de vie locales, d’entreprendre diverses initiatives vertes pour protéger l'environnement et dans le cas de l’opérateur, de proposer des pratiques touristiques respectueuses de l'environnement. «Poussés par leur foi et la tendance verte mondiale, les musulmans deviennent plus conscients d'être socialement responsables pendant leurs voyages» analyse ainsi l’étude.

 

  • Expériences locales musulmanes

Les expériences musulmanes locales font référence à des expériences propres à une destination et permettant au voyageur de se connecter à son identité et au patrimoine culturel musulman. «Cela comprend des visites sur des sites rattachés au patrimoine islamique, des interactions avec les communautés musulmanes locales dans les mosquées avoisinantes, ou encore une visite guidée du pays effectuée par un guide musulman» énumère le rapport.

 

Le chocolat Toblerone est devenu halal... la toile réagit avec violence (et humour parfois)

 

Les bons élèves du tourisme Halal

S’agissant du classement mondial des pays les plus performants en matière de tourisme halal, «l’Indonésie s’impose cette année en première destination, ex aequo avec la Malaisie» explique Fazal Bahardeen, fondateur et PDG de CrescentRating HalalTrip.

Et de poursuivre son analyse : «le classement de l’Indonésie n’a cessé se s’améliorer ces dernières années. En GMTI 2018, le pays été classé deuxième. Parmi les destinations non membres de l'OCI, le top 5 reste le même (Singapour, Thaïlande, Royaume-Uni, Japon et Taiwan).  La Corée du Sud est quant à elle entrée dans le top 10 des destinations non membres de l'OCI pour la première fois. Globalement, de nombreuses destinations ont amélioré leurs scores.»

 

Parmi les trente principaux marchés identifiés, vingt d’entre eux sont issus des pays de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et dix de pays non membres de l’OCI.

 

Top 10 des destinations dans l’OIC et dans le monde

  1. Malaisie
  2. Indonésie
  3. Turquie
  4. Arabie Saoudite
  5. Emirats arabes unis
  6. Qatar
  7. Maroc
  8. Bahrein
  9. Oman
  10. Brunei

 

Top 10 des destinations hors OIC

 

  1. Singapour
  2. Thaïlande
  3. Royaume-Uni
  4. Japon
  5. Taiwan
  6. Afrique du Sud
  7. Hong Kong
  8. Corée du Sud
  9. France
  10. Espagne
  11. Philippines

 

L'ensemble du classement est disponible ici