Vidéo. Allègement des restrictions sanitaires: les neggafates pourront enfin de nouveau pousser des youyous | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: عودة الأعراس تنعش سوق النكافات من جديد
© Copyright : Le360

Vidéo. Allègement des restrictions sanitaires: les neggafates pourront enfin de nouveau pousser des youyous

Par Hafida Ouajmane et Abderrahim Et-Tahiry le 06/06/2021 à 15h39 (mise à jour le 06/06/2021 à 15h50)

A l’arrêt depuis plus d’un an à cause des mesures restrictives, les neggafates s’apprêtent à reprendre du service, sous conditions, après l’allègement du couvre-feu. Comme dans d’autres secteurs d’activité concernés par la décision du gouvernement du 31 mai dernier, les préparatrices et accompagnatrices des mariées pourront reprendre leur activité.

aA

Neggafa à son compte, Soultana ne cache pas sa joie de renouer avec son travail qui est, explique-t-elle, son unique source de revenu. «Au départ, quand l’état d’urgence sanitaire a été décrété, nous croyions et espérions que cette période d’arrêt allait durer juste quelques mois. Mais nous nous sommes retrouvés à nous tourner les pouces durant plus d’une année et demi. C’est très difficile pour toutes celles qui vivent de ce métier», résume-t-elle.

 

Lundi 31 mai, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures d’allègement du confinement. Les mariages ont ainsi été autorisés, avec une assemblée réduite, et à la condition expresse que le nombre des invités ne dépasse pas 100 personnes.

 

«Cette décision nous a mis du baume à notre cœur, ajoute notre interlocutrice. Même s’il est difficile d’envisager pouvoir rattraper le manque à gagner à cause de plusieurs mois d’arrêt, nous nous réjouissons de reprendre notre activité en espérant que les choses s’améliorent davantage dans les mois à venir.» 

Vidéo. À cause du Covid-19, les mariages sont annulés: les neggafates, ces autres victimes de la crise sanitaire 

 

Les neggafates sont déjà l’œuvre dans la perspective des mariages qui, nous affirme-t-on, s’annoncent en nombre.

 

Les caftans d'apparat des mariées et leurs différents accessoires sont remis au goût du jour. Et ce n'est pas tout: l'ensemble des activités qui gravitent autour de celui des neggafates se préparent à reprendre. «Et déjà, les commandes affluent, tant les gens ont eu hâte de célébrer le grand jour.»

 

Mais fêtes et célébrations doivent impérativement respecter les consignes sanitaires, souligne Soultana, qui affirme que toutes les mesures sont prises, dont le respect de la distanciation sociale et la désinfection des lieux et des accessoires de la mariée.

 

«Même si avec les mesures imposées par les autorités, ce ne sera pas comme avant, c’est déjà une lueur d’espoir que nous entrevoyons, concède-t-elle. Et des lendemains meilleurs.»