Vidéo. Du Maroc à La Mecque en vélo: voici l’accueil que les Saoudiens ont réservé à Yassine Ghallam | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
YAssine Ghallam à La Mecque

Yassine Ghallam à La Mecque.

© Copyright : DR

Vidéo. Du Maroc à La Mecque en vélo: voici l’accueil que les Saoudiens ont réservé à Yassine Ghallam

Par Leïla Driss le 30/07/2020 à 13h03 (mise à jour le 30/07/2020 à 14h33)

Parti du Maroc le 22 janvier 2017, Yassine Ghallam avait une idée fixe en tête, entreprendre un périple africain en vélo mais aussi à pied. Son voyage l'a mené jusqu’à La Mecque, mais arrivé sur place, rien ne s'est passé comme prévu…

aA

Ce jeune Casablancais de 32 ans, technicien en électromécanique, a le voyage dans le sang. Il rêve depuis sa plus tendre enfance de voyages qui le mèneront en Asie, de l'ascension de l’Everest et aussi d’un périple en Amérique latine.

 

Un beau jour, il décide d’aller au bout de ce rêve sans pour autant avoir les moyens financiers de le concrétiser et pourtant… Yassine opte pour la solution la moins coûteuse, et traverse les 2.500 km qui séparent Casablanca de Dakar en auto-stop. C’est là, au Sénégal, qu’il acquiert un vélo grâce à un petit boulot qui lui permet de gagner 100 dollars. Une deuxième étape de son aventure commence alors…

De Meknès à la Mecque à vélo, le challenge fou d'un pèlerin marocain

 

Au coeur de l'Afrique

Du Sénégal à la Guinée (Conakry) jusqu’au Ghana, puis direction le Togo, le Bénin, le Nigéria, le Gabon, le Congo, l’Angola, la Namibie, la Zambie, le Mozambique, le Swaziland, l’Afrique du Sud.

 

Yassine rejoint ensuite les îles Comores, l'île de Madagascar, l’île Maurice, la Tanzanie, le Kenya et enfin l’Ethiopie.

 

De 2017 à 2019, il réussit l’exploit de parcourir 25 pays du continent africain, le traversant d’Ouest en Est. Arrivé en Ethiopie, il décide alors de rejoindre le Soudan, puis l’Egypte, où se tenait la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations en 2019.

Diapo. Tanger-Chine à vélo, c'est possible

 


Direction La Mecque

Rien ne décourage le jeune homme. Ni le paludisme dont il est atteint au Bénin, ni un accident de la route au Nigéria qui lui coûte son vélo, ni, non plus, le vol de son deuxième vélo en Afrique du Sud.

 

«Des accidents de parcours», résume-t-il, qui ne le font pas faiblir, quitte à entreprendre l’ascension du mont Kilimandjaro en Tanzanie ... Avec son vélo sur l’épaule.


Son voyage le mène finalement jusqu’à La Mecque, en janvier de cette année.

 

 


De surprises en surprises

C’est là que la magie du voyage opère à nouveau. Dans une vidéo postée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, les internautes ont pu découvrir l’accueil incroyable qui lui a été réservé en Arabie Saoudite, où Yassine Ghallam a décidé de rester quelque temps.

 

Interpellé par des hommes dans un véhicule alors qu’il est sur son vélo, ceux-ci lui demandent: «c’est toi Yassine?», bien au fait du périple fou que s’est lancé ce jeune Marocain. Il répond par l’affirmative et déclenche alors l’enthousiasme de ses interlocuteurs qui le pressent de charger son vélo dans leur pick up afin qu’ils le raccompagnent jusqu’à sa tente.

 

 

 

La scène filmée par les nouveaux amis saoudiens de Yassine est pour le moins touchante. Les hommes découvrent son campement, son matériel sommaire de camping, et décident alors de lui faire un cadeau de bienvenue.

 

Dans une autre scène filmée par la suite, ils invitent Yassine dans un camping-car de luxe flambant neuf et lui annoncent que ce sera désormais son nouveau chez lui. Le jeune homme visiblement très touché n’en revient pas… Voilà qui va considérablement améliorer son séjour saoudien.

 

Mais le jeune homme n’est pas au bout de ses surprises. Invité par ce groupe de Saoudiens à partager un repas, trois d’entre eux lui proposent de financer le voyage à La Mecque pour ses parents restés au Maroc et pour son frère aussi…

 

Une nouvelle que le jeune homme, fou de joie, partage avec sa mère au téléphone, sur fond de youyous.