Critiques contre le directeur de la santé publique du Québec pour un voyage au Maroc au début de la pandémie | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Horacio Arruda

Horacio Arruda, directeur de la santé publique au Québec.

© Copyright : DR

Critiques contre le directeur de la santé publique du Québec pour un voyage au Maroc au début de la pandémie

Par Rahim Sefrioui le 15/06/2020 à 18h33

Le directeur national de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, a été vivement critiqué pour un voyage qu’il avait effectué au Maroc au début de la pandémie du coronavirus.

aA

«Pendant que le Covid-19 commençait à s’installer au Québec à la fin février, le Dr Horacio Arruda préférait badiner sur le coronavirus, dont il minimisait les dangers, et s’extasier devant l’accueil royal qu’on lui réservait au Maroc, alors qu’il prenait part à un congrès de pharmaciens africains», écrit Le Journal de Montréal.

 

«J’avais dit à mes gens d’attendre que je revienne avant d’avoir notre premier cas de coronavirus au Québec. Eh bien, ils ne m’ont pas attendu», lançait en blaguant le directeur national de la santé publique, dans une présentation accessible sur YouTube, ajoute le journal, rappelant que Horacio Arruda a participé les 28 et 29 février à l’événement Officine Expo 2020 à Marrakech.

 

Photos. La famille Beckham en vacances au Maroc

 

«Il avait été invité à faire une conférence sur la profession de pharmacien au Québec et une autre sur la légalisation du cannabis», précise la publication, relevant que le responsable québécois «ne se gêne d’ailleurs pas, dans sa présentation, pour s’émerveiller de la façon dont il est reçu». «L’accueil est d’une chaleurosité extraordinaire. [...] Je pense que je suis presque considéré comme le roi du pays. Je suis reçu véritablement de façon royale», a-t-il dit, cité dans le journal.

 

Plus loin, poursuit le journal, il ajoute des commentaires sur le coronavirus, dont il semble minimiser les dangers. Accompagné de son épouse, le directeur national de la santé publique poursuivra son séjour au Maroc pour des vacances jusqu’au 8 mars, ajoute le quotidien, soulignant que pendant ce temps-là, d’autres directeurs de la santé publique au Canada travaillaient d’arrache-pied pour mettre en place, avec succès, des mesures pour combattre la pandémie.

 

Le Soleil, de son côté, écrit que «tout juste avant qu'éclate la crise sanitaire au Québec, le Dr Horacio Arruda s'est absenté du pays pendant 12 jours, pour effectuer un voyage d'affaires, mais surtout d'agrément au Maroc, selon ce qu'a appris La Presse canadienne».

 

Diapo. Wentworth Miller, le héros de Prison Break, immortalise son séjour au Maroc

 

Des voix s'élèvent, dans la classe politique, pour se demander si cette absence prolongée, à un moment charnière de la pandémie de coronavirus, illustre l'aveuglement du gouvernement Legault, en janvier et février, quand le virus se répandait déjà à travers le monde, ajoute le quotidien.

 

Pour sa part, Le Journal du Québec indique que selon le Dr Arruda, ce déplacement à l’étranger n’a pas eu d’impact sur l’épidémie au Québec.