L'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc : "Le Maroc est un merveilleux pays" | www.le360.ma

ع
dwight bush

Dwight Bush, l'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc.

© Copyright : DR

L'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc : "Le Maroc est un merveilleux pays"

Par Rania Laabid le 04/05/2015 à 04h00 (mise à jour le 04/05/2015 à 07h55)

Dans le lot des documents "Sony Leaks", publiés par "WikiLeaks" en avril 2015, on retrouve un échange de mails élogieux pour le Maroc, entre Stephen Gaghan, un réalisateur américain, et Dwight Bush, l’ambassadeur des État-Unis au Maroc.

aA

La publication de près de 30 000 documents internes de Sony Pictures Entertainment sur le site internet de Julian Assange a provoqué un grand tollé. Des informations brûlantes concernant la maison blanche, aux déclarations embarrassantes pour les stars du show-biz, un florilège de «scoops» mis à la disposition du grand public.


Cette fois-ci, c’est du Maroc qu’il s’agit et ce n’est pas pour nous déplaire. Parmi les milliers de documents dévoilés : un extrait d’échange de mails entre Stephen Gaghan, un réalisateur et scénariste américain, et Dwight Bush, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc. Ce dernier trouve que notre pays est «merveilleux», «avec des gens intéressants, une grande culture et une histoire».

 

Voici un extrait de le leur échange :

 

Bush Dwight écrit, le 17 septembre 2014 :
« Ravi de faire votre connaissance et bienvenue au Maroc ! J’ignore s’il s’agit de votre première visite ou si vous êtes déjà venu, mais le Maroc est un merveilleux pays, avec des gens intéressants, une grande culture et une histoire. Il y’a tellement de choses à faire ici. »

 


Le réalisateur américain, qui se trouvait au Maroc pour le tournage de son film « Syriana » répond à l’ambassadeur, le 18 septembre 2014 :

« C’est également un plaisir de faire votre connaissance. J’aime beaucoup le Maroc. J’y ai travaillé, notamment à Casablanca durant des mois, pour mon film « Syriana ». Et j’étais très heureux de pouvoir y retourner pour le tournage du pilote. Au départ, nous avions prévu de poser nos caméras en Afrique du Sud, mais c’est le Maroc qui l’a finalement emporté. »

 


Cette fuite constitue une infime partie de la pluie de révélations depuis que la société américaine de production et distribution de films Sony Pictures, a été victime d’un piratage massif de la part de « Guardians of Peace » (« Les Gardiens de la Paix »), un groupe de hackers. C’est l'une des plus importantes attaques informatiques jamais subie par une entreprise aux Etats-Unis, qui, par ailleurs, accusent la Corée du Nord d’en être responsable.