Le président algérien courtise Macron et attaque le Maroc | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
tebboune

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune. 

© Copyright : DR

Le président algérien courtise Macron et attaque le Maroc

Par M'Hamed Hamrouch le 20/02/2020 à 13h26 (mise à jour le 20/02/2020 à 16h55)

Saisissant l’occasion d’un entretien avec le quotidien français le Figaro, le président algérien, Abdelmajid Tebboune, s’en est vivement pris au «lobby marocain en France», qu’il a accusé de vouloir «saborder» les relations franco-algériennes. Décryptage.

aA

Décidément, le nouveau président algérien n’en rate pas une pour attaquer le Maroc. Mais cette fois, il a poussé le bouchon un peu loin en accusant, dans les colonnes du quotidien français Le Figaro, ce qu’il a qualifié de «lobby marocain en France» de vouloir «saborder» les relations franco-algériennes.

 

«Nous sommes pour des relations sereines avec la France, fondées sur un respect mutuel. À un certain moment, il faut regarder la vérité en face. Un premier pas est de reconnaître ce qui a été fait, le deuxième pas est de le condamner. Il faut du courage en politique. Mais il y a un autre lobby (le Maroc NDLR), dont toute la politique repose sur l’endiguement de l’Algérie, et qui est présent en France», a accusé le président «élu» de l’Algérie, qui semble développer une étrange fixation sur le Maroc.

 

Algérie: le Maroc «s’invite» au premier conseil des ministres présidé par M. Tebboune 

 

Le nouveau Chef de l'État algérien ne s’est pas arrêté à ce stade de la malséance, il est encore allé un peu plus loin en alléguant (et cette fois-ci en le nommant) que «le lobby marocain en France a peur de l’Algérie»! «C’est un lobby, aux accointances économiques et sociales, qui a peur de l’Algérie. Même quand l’Algérie intervient pour proposer des règlements pacifiques à des crises, ce lobby tente de s’immiscer sous prétexte qu’il est également concerné», a-t-il prétendu du haut de cette vieille-nouvelle théorie fumeuse du conspirationnisme, sport favori des apparatchiks algériens octogénaires.

 

M. Tebboune a ainsi tenté d’imputer la dégradation des relations franco-algériennes au prétendu «lobby marocain en France», accusé de tous les maux qui affectent l’Algérie!

 

Mais passons, car la parade trouvée par le nouveau président algérien frôle le ridicule. Selon sa jugeote fêlée, le juste retour des choses dans les relations franco-algériennes passerait par la mise hors d’état de nuire du «lobby marocain en France»! Dit autrement, M. Tebboune voudrait insidieusement rameuter contre le Maroc pour tenter de retrouver grâce aux yeux des autorités françaises!

 

S’il s’en est pris en des termes peu diplomatiques au Maroc, M. Tebboune n'a pas manqué de jeter des fleurs aux autorités françaises, à leur tête le président Macron. «J’ai eu quelques contacts avec le président Macron, et je sais qu’il est honnête intellectuellement, qu’il n’a aucun lien avec la colonisation. Il essaye de régler ce problème qui empoisonne les relations entre nos deux pays ; parfois il est incompris, et parfois il fait l’objet d’attaques virulentes de la part de lobbies très puissants», a-t-il encore accusé. 

 

Une énième accusation à l'encontre du Maroc, dont le régime algérien veut faire un "bouc émissaire" pour justifier ses retentissants échecs vis-à-vis de son peuple. 

 

Pitoyable!