Maati Kabbal: le ramadan, "un rituel né d’influences païennes, du christianisme et judaïsme" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
figaro ramadan
© Copyright : DR

Maati Kabbal: le ramadan, "un rituel né d’influences païennes, du christianisme et judaïsme"

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 18/05/2018 à 10h14

A l’occasion du début de mois de ramadan, le quotidien français "Le Figaro" a donné la parole à l’écrivain marocain Maati Kabbal, afin de revenir aux origines de ce rituel musulman.

aA

Maati Kabbal est un écrivain, essayiste et traducteur marocain. Il dirige également les jeudis de l’Institut du monde arabe et occupe le poste de coordinateur scientifique des rendez-vous de l’histoire dans ce même institut.

 

Dans une interview accordée au journal Le Figaro, celui-ci  revient tout d’abord sur la signification du mois de ramadan, précisant que «le mot ramadan vient du verbe ramada, qui veut dire «avoir chaud et soif au ventre». Selon lui, ce mot renverrait également à la canicule d’Arabie et traduirait ainsi tant «une situation géographique que psychologique».

Le jeûne de celui qui ne prie pas, est-il valide? 

 

Sur la naissance de ce rituel, celui-ci explique que le ramadan est «d'abord né des influences païennes, du christianisme et du judaïsme sans oublier l'influence de l'Inde qui vouait un amour démesuré pour la Lune. Il y a des infiltrations de ces deux religions dans l'islam. Cette dernière, pour se présenter comme une religion de la purification, qui se distingue des autres, a donc choisi de reprendre leur tradition pour les adapter aux préceptes coraniques».

 

C’est ainsi le cas de la prière dont la pratique pendant le rite du jeûne se retrouve «dans le christianisme comme dans le judaïsme. Le ramadan a donc bien un lien avec le jeûne, le carême».