Vidéo. Laclasse.ma, une plateforme créée par des Marocains de France pour des étudiants et enseignants du Maroc | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover: طاقم مغربي شاب يبتكر منصة تعليمية عن بعد بعدة امتيازات
© Copyright : le360

Vidéo. Laclasse.ma, une plateforme créée par des Marocains de France pour des étudiants et enseignants du Maroc

Par Ghania Djebbar et Khadija Sebbar le 04/05/2020 à 08h59

De jeunes Marocains résidant en France viennent de lancer une plateforme dédiée à l’apprentissage des cours pour les étudiants du Maroc. Responsable de formation et faisant partie des initiateurs de ce projet ambitieux, Meriem El Abied nous en dit plus sur cette louable initiative.

aA

Une équipe jeune, motivée et passionnée par le digital et les nouvelles technologies est à l'origine de cet important projet, dont l’objectif est d’offrir aux étudiants les moyens nécessaires de suivre leurs études à distance: laclasse.ma

 

«L’idée du lancement de cette plateforme est survenue au début du confinement. Nous sommes alors rendus compte des problèmes auxquels sont confrontés les étudiants et enseignants marocains. Et nous, en tant que jeunes Marocains de France, disposant d’une formation très solide dans la formation à distance, nous avons décidé d’aider nos frères marocains dans leur processus de formation», explique Meriem El Abied. 

Vidéo. Coronavirus: à Oujda, professeurs et étudiants sur la même longueur d’«ondes» 

 

Mais qu’est-ce qui différencie laclasse.ma des autres plateformes déjà existantes ?

 

«D’abord le fait qu’il s"agit d'un produit 100% marocain. Ensuite, elle tient compte des préoccupations des étudiants et enseignants qui ont été consultés avant le lancement. De même, elle est simple et facile à manier, et n’exige pas une grande maîtrise technologique pour son utilisation», ajoute notre intelocutrice.

 

 

 

Sur laclasse.ma, les cours sont dispensés deux fois par semaine. Un espace interactif dédié à la communication entre ses initiateurs d’une part, et les étudiants et enseignants, d’autre part, a pour but d’améliorer la qualité du contenu et de répondre davantage aux besoins des étudiants. 

 

«Nous espérons contribuer à maximiser le potentiel de la formation de chaque élève grâce à nos outils digitalisés», affirment les initiateurs de ce projet.