Coronavirus: environ 160.000 morts dans le monde, les deux tiers en Europe | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
CoronavirusBilanMonde

Selon un dernier bilan, le nombre des morts dus au Covid-19 dans le monde est 160.000.

© Copyright : DR

Coronavirus: environ 160.000 morts dans le monde, les deux tiers en Europe

Par Le360 (AFP) le 19/04/2020 à 07h16

Des millions de fidèles célèbrent dimanche la Pâque orthodoxe confinés et parfois de manière inédite en raison de la pandémie de nouveau coronavirus qui a fait près de 160.000 morts dans le monde, les deux tiers environ en Europe.

aA

Pour soutenir les soignants en première ligne dans cette épidémie, des dizaines de stars parmi lesquelles les Rolling Stones et Taylor Swift se sont mobilisées en donnant un concert virtuel géant dans la nuit de samedi à dimanche, suivi en streaming par des amateurs eux aussi confinés.

 

Les quatre membres historiques des Rolling Stones ont ainsi joué, chacun depuis son salon, leur tube "You can't always get what you want", la vidéo de chacun apparaissant sur un écran divisé en quatre, Charlie Watts improvisant une batterie avec des objets du quotidien, Mick Jagger lançant un baiser à la caméra à la fin.

 

Une semaine après les catholiques et les protestants, c'est donc au monde orthodoxe de fêter Pâques dans des circonstances exceptionnelles.

 

Un confinement intégral a ainsi été imposé en Serbie et en Macédoine du Nord jusqu'à lundi matin. En Roumanie, les fidèles sont appelés à célébrer Pâques depuis leur balcon, et en Grèce, des milliers de policiers soutenus par des hélicoptères et des drones sont mobilisés tout le weekend pascal pour éviter que les Grecs ne partent à la campagne comme le veut la tradition.

 

Virus: Trump coupe les vivres de l'OMS, le déconfinement s'esquisse en Europe

 

Le bilan mondial des victimes du coronavirus ne cesse d'augmenter. Selon le décompte réalisé samedi à 19h00 GMT par l'AFP à partir de données collectées auprès des autorités nationales compétentes et de l'OMS, depuis l'apparition de la maladie en décembre en Chine, au moins 157.539 personnes ont perdu la vie dans le monde, alors que le cap des 100.000 morts a été franchi en Europe.

 

Aux Etats-Unis, pays le plus touché tant en nombre de morts (au moins 38.664) que de cas (au moins 732.197), des manifestations hostiles au confinement adopté dans certains Etats, et encouragées par des tweets du président Donald Trump, ont eu lieu samedi au Texas, dans le Maryland et le New Hampshire.

 

Pendant que plus de la moitié de l'humanité reste à domicile afin de limiter la propagation du Covid-19, le président américain républicain a ouvertement appelé à braver les règles de confinement dans des Etats dirigés par des gouverneurs démocrates.

 

Donald Trump a par ailleurs émis l'espoir samedi que les musulmans américains seront tenus aux mêmes normes de distanciation sociale pendant le ramadan -- qui débute le 23 avril -- que les chrétiens à Pâques, un certain nombre de fidèles ayant protesté contre les réglementations restrictives sur les rassemblements en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus.

 

Le président américain s'en est à nouveau pris à la Chine qu'il accuse d'avoir "dissimulé" la gravité de la pandémie et de ne pas révéler le véritable décompte de ses morts.

 

Coronavirus: racisme, expulsions, sale temps pour les Africains en Chine

 

Et il a mis la Chine en garde: "S'ils étaient sciemment responsables, oui, alors il devrait y avoir des conséquences", a-t-il déclaré samedi, lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison Blanche. De leurs côté, le président français Emmanuel Macron et le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, ont eux aussi mis en doute la transparence de Pékin. Avec plus de 190 pays et territoires touchés, la pandémie a gagné l'ensemble de la planète.

 

Le seuil des 1.000 morts officiellement recensés a été franchi en Afrique, dont les trois quarts en Algérie, en Egypte, au Maroc et en Afrique du Sud

 

Au Brésil, la situation sanitaire apparaît particulièrement préoccupante dans les favelas.

 

"Il y a de grands risques de propagation du virus dans la favela, environ 40 à 50% des tests qu'on fait ici sont positifs", s'alarme Tiago Vieira Koch, un directeur de clinique qui intervient à Rocinha, à Rio, la plus grande favela du Brésil. Le président brésilien a cependant répété son opposition au confinement. "Il ne faut pas se débiner face à ce virus, il faut l'affronter la tête haute, Dieu est avec nous", a lancé Jair Bolsonaro samedi à l'attention de croyants qui manifestaient contre l'avortement devant le palais présidentiel à Brasilia.

 

En Europe, quelques pays se sont engagés dans la voie d'un prudent déconfinement comme l'Autriche ou le Danemark. Berlin a jugé la pandémie désormais "sous contrôle" en Allemagne, qui apparaît comme le grand Etat européen à avoir le mieux géré la crise (moins de 4.000 morts), grâce notamment à un large recours aux tests.

 

Coronavirus: le confinement prolongé jusqu'au 20 mai au Maroc (source gouvernementale)

 

Mais pour l'OMS, la pandémie est loin d'être jugulée, avec des "chiffres constants ou accrus" dans l'est de l'Europe et au Royaume-Uni, où le gouvernement a décidé de prolonger le confinement "pour au moins trois semaines".

 

En Espagne, les autorités ont annoncé samedi la prolongation jusqu'au 9 mai des mesures strictes de confinement.

 

Après les Etats-Unis, l'Italie (23.227 morts), l'Espagne (20.043), la France (19.323) et le Royaume-Uni (15.464) sont les pays les plus durement frappés. Les statistiques britanniques n'incluent pas les morts en maisons de retraite, estimés à 7.500.