Coronavirus: un premier hôtel de Madrid transformé en hôpital | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
L'hotel gran colon de Madrid

Le Gran Hotel Colón, premier établissement hôtelier de Madrid à être transformé en hôpital.

© Copyright : DR

Coronavirus: un premier hôtel de Madrid transformé en hôpital

Par Le360 (AFP) le 19/03/2020 à 13h52 (mise à jour le 19/03/2020 à 15h40)

Un premier hôtel de Madrid a été transformé jeudi en structure médicalisée, afin de traiter les cas les moins graves de coronavirus, ne requérant pas d'hospitalisation, ont constaté des journalistes de l'AFP.

aA

Cela "permettra d'alléger la pression" dans les hôpitaux et d'y "libérer des chambres", a fait valoir la région de Madrid dans un communiqué.

 

Des personnels de santé en blouse blanche et masqués ont commencé à arriver dans la matinée au Gran Hotel Colon, situé à dix minutes à pied de l'hôpital Gregorio Marañon, l'un des plus grands de la capitale espagnole.

 

Vidéo. Coronavirus: l'Espagne impose le confinement quasi-total aux habitants, pour freiner la propagation du Covid-19

 

A la mi-journée, des ambulances sont arrivées dans le parking. En sont descendus des personnels entièrement protégés par des combinaisons blanches, avec gants et lunettes.

 

La presse était maintenue à distance et l'établissement surveillé par des policiers.

 

Un autre hôtel quatre étoiles de la ville, le Marriot Auditorium, doit également être médicalisé à partir de vendredi.

 

Au total, l'association hôtelière de la capitale espagnole a annoncé avoir mis "à disposition 9.000 lits dans plus de 40 hôtels pour assister des patients atteints de coronavirus".

 

Coronavirus. Espagne: Madrid, ville fantôme 

 

"La principale fonction de ces hôtels sera d'accueillir des patients qui présentent des symptômes et doivent être suivis médicalement, mais sans nécessiter d'être hospitalisés, tant au début de la maladie que dans sa phase finale", ont précisé la Région et l'association hôtelière dans leurs communiqués.

 

Dans ces hôtels, les équipes médicales seront formées de licenciés en médecine n'ayant pas encore le diplôme d'études spécialisées, selon la Région.