Désintox: la militante saoudienne Israa al-Ghomgham n'a pas été exécutée | www.le360.ma

ع
israa
© Copyright : DR

Désintox: la militante saoudienne Israa al-Ghomgham n'a pas été exécutée

Par Qods Chabaa le 05/09/2018 à 15h26

Israa al-Ghomgham, militante saoudienne des droits de l'Homme n'a pas été exécutée contrairement aux rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux. C'est ce qu'affirme Ali Adubisi, le directeur de l’organisation européenne-saoudienne de défense des droits de l’Homme (ESOHR) à France info.

aA

Non, la militante saoudienne pour les droits de l’Homme Israa al-Ghomgham n’a pas été exécutée et son procès n’a même pas encore eu lieu. C’est que rapporte ce mercredi France info démentant ainsi les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours.

 

Joint par la rédaction de France info, Ali Adubisi, le directeur de l’organisation européenne-saoudienne de défense des droits de l’Homme (ESOHR) basée à Berlin met les choses au clair. «Son procès doit avoir lieu en octobre. C’est le procureur qui a demandé qu’elle soit condamnée à mort. Mais le juge pourra décider d’une autre sentence».

 

La militante s’est faite connaître en 2011 lors du Printemps arabe, "parce qu’elle organisait des manifestations, qu’elle s’occupait de faire campagne pour plus de droits sur les réseaux sociaux», explique Adubisi. Le 8 décembre 2015, elle et son mari avaient été interpellés par la police saoudienne. Si la sentence est confirmée, la militante deviendrait la première femme à être exécutée pour avoir défendu les droits de l'Homme en Arabie saoudite.