Le360 Actualités Maroc

ع
Farah Pahlavi - Epouse du défunt Shah d Iran - i24 News - Interview

Farah Pahlavi, née Farah Diba, fut l'épouse du dernier Shah d'Iran (ici interviewée au cours d'une émission sur i24 News). 

© Copyright : i24 News (Capture image vidéo)

Elle fut l'épouse du Shah d'Iran: Farah Pahlavi évoque feu Hassan II, et dit son admiration pour le Roi Mohammed VI

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 30/09/2022 à 12h53

Dans une interview exclusive accordée à la chaîne d’informations i24, l’ex-impératrice d’Iran, qui a été la seconde épouse du Shah Mohammad Reza Pahlavi, est revenue sur sa relation avec le Maroc, le défunt Roi Hassan II et le Roi Mohammed VI.

aA

«J’ai beaucoup de souvenirs avec feu Sa Majesté Hassan II, qui était très proche (…) de mon mari et de nous-mêmes», confie Farah Pahlavi, née Diba, troisième et dernière épouse de Mohammad Reza Pahlavi, le dernier Shah d’Iran, qui régna sur son pays de 1941 à 1979, avant d’être contraint à l’exil.

 

«On avait fait des voyages au Maroc et lui (feu Hassan II, Ndlr) était venu en Iran», se souvient Farah Pahlavi dans cette interview, réalisée à son domicile parisien, au lendemain des manifestations qui agitent actuellement l’Iran.

Vers une réhabilitation des Pahlavi? 

 

«Même après la mort du Roi (le Shah d’Iran est mort au Caire, le 27 juillet 1980, Ndlr), quand j’étais au Caire, Sa Majesté Hassan II était magnifique, il m’envoyait des choses par avion si j’en avais besoin, et j’étais en contact avec lui», poursuit l'épouse du défunt Shah, désormais en exil, et et qui vit aujourd'hui entre l’Egypte, la France et les Etats-Unis.

 

Mais les liens avec le Maroc de celle qui est la mère de Reza Pahlavi, héritier de la lignée des Shah d’Iran en exil, ne se sont pas arrêtés depuis. C’est avec sympathie qu’elle a évoqué le Roi Mohammed VI, qu’elle qualifie de «tellement adorable».

Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique 

 

Au-delà de ses relations avec feu le Roi Hassan II et avec le Roi Mohammed VI, pour lequel elle a «beaucoup d’admiration et de sympathie», au même titre «que pour les Marocains», Farah Pahlavi reste très attachée au Maroc: «lorsque je vais au Maroc, ça me rapproche un peu plus de mon pays (…) je me sens un peu comme si j’allais chez moi, en Iran», a-t-elle confié à i24 News.

 

Interviewée par le journaliste Christian Malard sur les récentes manifestations en Iran causées par la mort de Mahsa Amini, une jeune femme morte après son arrestation par la police des mœurs pour avoir mal porté son voile, Farah Diba Pahlavi a qualifié les Iraniennes de «courageuses», et a jugé qu’une déstabilisation du régime au pouvoir était possible, car «il n'y a jamais eu un mouvement comme celui-ci», avec un tel soutien mondial.