Le360 Actualités Maroc

ع
gabon
© Copyright : DR

Gabon: la ZERP de Nkok va offrir des conditions avantageuses aux investisseurs de la diaspora

Par Ismail Benbaba le 03/12/2015 à 18h50

Le gouvernement gabonais souhaite l’implication des Gabonais de la diaspora dans le développement du Gabon. Une convention permet à ces gabonais de bénéficier des avantages au niveau de la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok.

aA

L'objectif de cette convention est d'offrir de nombreuses facilités aux Gabonais de la diaspora souhaitant s’installer dans la zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok situé à 27 km de la capitale gabonaise, précise alibreville.com dans sa publication du 3 décembre. «Le chef de l’Etat veut impliquer la diaspora gabonaise dans le développement économique et social de notre pays. Il faut donc mobiliser toutes les potentialités des Gabonais de l’étranger et faire profiter le Gabon de leur expertise et savoir-faire», a souligné la ministre de l’égalité des chances et des gabonais de l’étranger, Patricia Taye lors de la cérémonie de signature de cette convention le samedi dernier. «Nous lançons l’appel à la diaspora pour qu’elle soit une diaspora agissante au service de la construction du pays», a-t-elle ajouté.

 

En vertu de cette convention, la Gabon Special Economic Zone s’engage à octroyer des tarifs préférentiels pour la location des parcelles et/ou des hangars aux Gabonais de l’étranger. Ces derniers devront payer au terme de l’accord, 333 Fcfa par mois au mètre carré pour les parcelles et 1.666 Fcfa au mètre carré pour les hangars.

 

Ces prix pourront faire l’objet d’une réévaluation tous les deux ans en fonction de l’évolution du marché. alibreville.com fait remarquer qu'il s’agit là d’une mesure exceptionnelle étant donné que la ZERP ne loue pas ces espaces. Ainsi, le responsable de l’autorité administrative de la ZERP de Nkok, Armel Mensah Sédji a estimé que la signature de cette convention vient à point nommé pour montrer que cette nouvelle zone de prospérité économique n’est « la chasse gardée de personne».

 

Il a, entre autres, promis ne ménager aucun effort pour encourager la diaspora gabonaise à faire prospérer des initiatives économiques dans la ZERP. Pour sa part, Gagan Gupta, le directeur général d’Olam, a souligné que la convention vise à apporter des facilités aux Gabonais de l’étranger pour investir dans le pays, notamment dans la ZERP. Au nom des Gabonais de l’étranger, Serge Mokanda a, de son côté, salué le fait que cette convention change les conditions dans lesquelles « les compatriotes de l’étranger souhaitent rentrer, investir et apporter leur contribution au développement économique du pays, dans un cadre juridique clair, avec des procédures clairement établies ».

 

Notons que la convention paraphée a une durée de 5 ans. Elle constitue un premier acte dans la mise en place d’un véritable cadre de mobilisation des Gabonais de l’étranger qui veulent investir dans le développement du pays à travers la création d’entreprises nationales fortes pour lutter efficacement contre la pauvreté et le chômage.