Guinée: l’Etat veut booster ses recettes douanières de 30% | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
guinée
© Copyright : DR

Guinée: l’Etat veut booster ses recettes douanières de 30%

Par Souleymane Baba Toundé le 22/01/2016 à 18h35

A peine installé sur son fauteuil de ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, vient d’annoncer l’objectif de l’Etat d'accroitre ses recettes douanières de 30% cette année. Ces recettes ont connu une forte croissance au cours de ces dernières années.

aA

Nommé le 4 janvier dernier, le nouveau ministre du Budget, annonce la couleur de son magistère. Mohamed Lamine Doumbouya a commencé ses prises de contact avec les principales directions relevant du giron de son département.

 

Parmi elles, figure la direction générale des douanes. Selon le site d’information guineenewes.org, «en débarquant dans les locaux de cette direction, l’une des principales pourvoyeuses de recettes avec la direction nationale des impôts, le nouveau ministre n’a guère caché sa volonté de renflouer les caisses de l’Etat au sortir d’une épidémie sans précédent qui a été particulièrement ravageuse pour l’économie guinéenne durant ces deux dernières années».

 

La publication rapporte que face aux soldats de l’économie, le ministre du Budget a exprimé son souhait d’augmenter de 30% les objectifs prévisionnels de recettes assignés à la douane pour l’exercice 2016.

 

«Je viens voir les différentes directions qui  relèvent de mon ministère, discuter avec leurs cadres, afin de mieux comprendre les difficultés rencontrées et essayer de voir ensemble comment les aborder.

 

En même temps, je mets à profit cette visite pour partager avec eux les nouvelles directives reçues de la part du Premier ministre pour l’atteinte des objectifs assignés à notre ministère», a déclaré le ministre, repris par guineenews.org.

 

Quant aux responsables de la douane, ils ont exprimé des besoins que le cabinet va examiner pour leur permettre d’accomplir leur mission. Selon la direction générale des Douanes, les recettes douanières, qui étaient de 700 milliards de francs guinéens en 2005, sont passées l’année dernière à 4700 milliards en 2015.