Info360. Algérie: voici pourquoi Abdelmadjid Tebboune a limogé son ministre du Travail | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
TebbouneAcheuk

Le président Tebboune a renvoyé son ministre du Travail, Ahmed Chawki Fouad Acheuk, pour une banale histoire d'adultère.

© Copyright : DR

Info360. Algérie: voici pourquoi Abdelmadjid Tebboune a limogé son ministre du Travail

Par Mohammed Boudarham le 01/08/2020 à 16h04 (mise à jour le 01/08/2020 à 16h13)

Ce n’est pas la grave crise économique que traverse l’Algérie qui est derrière le limogeage surprise du ministre algérien du Travail par le président Abdelmadjid Tebboune. La vraie raison? Une banale histoire d’adultère.

aA

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a limogé, mercredi 29 juillet, son ministre du Travail Ahmed Chawki Fouad Acheuk,  a annoncé la présidence dans un communiqué laconique, repris par l’agence de presse officielle.

 

«Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a signé ce jour un décret mettant fin aux fonctions de M. Ahmed Chawki Fouad Acheuk Youcef, en sa qualité de ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale», lit-on dans le communiqué. «Le président de la République a chargé la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou d'assurer l'intérim du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale», a ajouté la même source.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est le président algérien, très bavard depuis son élection le 12 décembre 2019, a fait preuve d’une retenue inhabituelle dans l’annonce du limogeage de son ministre du Travail.

 

Une question s’impose dès lors: pourquoi Acheuk Youcef, âgé de 64 ans, a été limogé par le président Tebboune, alors même qu’il venait d’être reconduit dans ses fonctions lors d’un important remaniement ministériel fin juin?

 

Algérie: comment Abdelmadjid Tebboune met la fonction de chef de l’État au service de ses enfants

 

Confirmé dans son poste au mois de  juin, Acheuk Youcef a été limogé au mois de juillet. Le motif de son licenciement devrait donc être particulièrement grave. Et ce motif est à chercher du côté de la vie privée de l’intéressé.

 

Selon nos sources à Alger, les frasques amoureuses de Acheuk Youcef sont devenues, depuis des mois, le sujet de conversation favori des cercles restreints du pouvoir en Algérie. Si les aventures amoureuses du sexagénaire amusaient la galerie au pouvoir, elles n’étaient pas du goût de son épouse. Celle-ci prenait souvent son mari en filature et a fini par avoir gain de cause.

 

Selon nos sources, Acheuk Youcef a été surpris par sa femme le 25 juillet, en flagrant délit d’adultère, en compagnie de sa maîtresse, dans un appartement à la cité «Urba 2000» (commune d’El Achour, sud-ouest d’Alger). L’épouse légitime s’est jetée sur la maîtresse et lui a asséné plusieurs coups violents avec son sac à main. La maîtresse battue a porté plainte devant la police, en dépit des supplications de son amant qui voulait étouffer le scandale.

 

Explosif. Quand le très volage Bedoui forme son gouvernement grâce aux confidences sur l'oreiller

 

Acheuk Youcef était visiblement très attaché à sa maîtresse, à tel point qu’il voulait la garder à ses côtés, y compris sur son lieu de travail. En effet, l’enquête diligentée par les services de la police a permis d’établir que Acheuk Youcef avait proposé à sa maîtresse le poste de secrétaire général au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

 

C’était trop pour le président Tebboune: ses enfants ont promis les postes à responsabilité aux copains et ses oreilles sont particulièrement allergiques à «Urba 2000», un quartier où s’était effondré, en 2016, un immeuble. Ce qui avait contraint le même Tebboune, qui était alors ministre de l’Habitat, à diligenter une enquête.