Le360 Actualités Maroc

ع
Emmanuel Macron - Elisabeth Moreno - législatives françaises - 9e ciirconscription - candidate LREM

Le président français Emmanuel Macron accueille la ministre déléguée de l'Égalité des genres Elisabeth Moreno, lors d'une réunion consacrée à l'égalité des genres au travail, à l'Elysée à Paris, le 8 mars 2022.

© Copyright : Ludovic MARIN / POOL / AFP

Législatives: Emmanuel Macron investit Elisabeth Moreno pour la 9e circonscription des Français établis hors de France

Par Mohamed Chakir Alaoui le 12/05/2022 à 21h59

C’est une ministre du gouvernement français que vient de désigner le président français Emmanuel Macron, comme candidate LREM, pour les élections législatives, dans la 9e circonscription des Français établis hors de France, qui regroupe le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest.

aA

Il s’agit de «la candidature pour LREM d’Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances», a affirmé jeudi soir, 12 mai 2022, dans une déclaration pour Le360, la référente de LREM pour la 9e circonscription des Français établis hors de France, Sophie Villaume, une Française de Marrakech.

 

«C’est officiel puisque l’annonce de l’investiture de la candidature d’Elisabeth Moreno par LREM a été rendue publique à Paris» a précisé Sophie Villaume. 

 

Elisabeth Moreno, née le 20 septembre 1970 à Tarrafal, est une dirigeante d'entreprise et femme politique franco-cap-verdienne. Elle est ministre dans le gouvernement du Premier ministre Jean Castex depuis juillet 2020.

France: M’jid El Guerrab condamné à un an de prison ferme et à deux ans d'inéligibilité

 

Cette candidature à la députation d’Elisabeth Moreno intervient pour mettre fin au suspense qui a entouré le nom du candidat qui représentera le parti présidentiel dans la 9e circonscription des Français de l’étranger.

 

Le député sortant, le franco-marocain M’jid El Guerrab, a été condamné aujourd’hui par un tribunal de Paris à trois ans de prison dont un ferme, et de deux ans d’inéligibilité, pour violences en 2017 à l’encontre d’un responsable socialiste. Selon ses proches, M’jid El Guerrab «va interjeter appel à sa condamnation»