Le360 Actualités Maroc

ع
GAO
© Copyright : DR

Mali: des frappes de forces françaises causent d’énormes dégâts à Gao

Par notre correspondante à Bamako: Lobo Clarisse le 04/12/2015 à 19h34

Depuis l’attaque de l’hôtel Radisson Blu de Bamako, les forces françaises de l’Opération Barkhane accentuent les frappes aériennes sur des endroits qui abriteraient des terroristes au nord du Mali. Parfois, ces frappes causent des dommages collatéraux.

aA

Le mardi 1 décembre dernier,  le village de Doguey, situé sur l’axe Ntilit – Gao, près de la frontière nigérienne, a été la cible des frappes des forces françaises. Cette nouvelle sortie des soldats français a fait plusieurs blessés et d’importants hectares de forêt ont été brûlés. Aussitôt, les autorités administratives de la zone ont été informées, mais elles n’ont fait que constater les dégâts.

 

Contactés,  des éléments appartenant à certains groupes armés ont fait état de plusieurs personnes blessées, mais aucun mort n’a été déploré. Ils ont, cependant, souligné que les blessés étaient de simples civils et non des terroristes.

 

Cette situation relance plus que jamais le débat sur la coordination entre les soldats français, l’armée malienne, les éléments des groupes armés et la population locale pour mettre hors d’état de nuire les terroristes. Sans une bonne collaboration et l’implication de la population locale, ces frappes pourraient faire de nombreux dommages collatéraux.